Varanger jour 10 : Hornøya, Vardø, Ekkerøy 13 août 2016

Aujourd’hui le ciel se dégage progressivement et le vent se lève. On retourne sur Hornøya. En arrivant, on observe plusieurs pygargues à queue blanche. L’un d’eux était très proche, mais on n’avait pas encore débarqué, et le vent soufflait si fort que le conducteur du bateau ne nous a pas laissé sortir à l’extérieur (c’est un petit chalutier). Du coup la fenêtre était trop étroite, loupé pour les photos ! Voici ceux que nous avons pu observer à terre.Pygargue à queue blanche-Hornøya 13.08.2016Pygargue à queue blanche-Hornøya 13.08.2016Malheureusement, il n’y a plus aucun macareux ni guillemot sur l’ile. Ils sont tous repartis ! Il reste seulement 4-5 macareux qui sont loin dans l’eau et n’en bougeront pas. C’est là que je me dit que même si la météo n’était pas top la dernière fois, on a quand même eu pas mal de chance d’en voir, même en petit nombre.

Les cormorans huppés en revanche sont toujours aussi nombreux ! Certains jeunes se font encore nourrir par les parents.Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Les algues font de bon reposoirs.Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Ces deux là s’occupaient avec ce qui leur passait sous le bec.Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016En plein séchage. Avec ce vent et le soleil, pas besoin d’attendre longtemps.Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Pas mal de jeunes se baignent dans l’eau juste à côté du débarcadère.Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Cormoran huppé-Hornøya 13.08.2016Aujourd’hui on continue le sentier jusqu’au bout, on n’était pas arrivés jusqu’au phare la dernière fois. En chemin on croise 4 phoques au loin et un faucon gerfaut. Tout en haut, les grands corbeaux s’amusent dans le vent.Grand corbeau-Hornøya 13.08.2016On redescend, le temps passe vite. je photographie quelques goélands. Un argenté.Goéland argenté-Hornøya 13.08.2016Puis un marin.Goéland marin-Hornøya 13.08.2016Ainsi qu’une mouette tridactyle.Mouette tridactyle-Hornøya 13.08.2016Mouette tridactyle-Hornøya 13.08.2016En attendant le bateau, une bergeronnette grise vient se poser assez proche.Bergeronnette grise-Hornøya 13.08.2016Bergeronnette grise-Hornøya 13.08.2016Retour au port de Vardø. Je photographie les sternes pierregarin.Sterne pierregarin-Vardø 13.08.2016Le ponton est squatté ! C’est l’heure de la sieste. Je précise que le jeune qui est complètement affalé la tête dans les algues et semble mourant va très très bien !Sterne pierregarin-Vardø 13.08.2016Il est l’heure de quitter Vardø. C’est que les jours passent et il y a de la route. Comme on repasse devant Ekkerøy, on décide d’y faire un dernier arrêt.

Sur la route, j’aperçois deux formes rousses dans la lande. Ce sont des renards !Renard roux-13.08.2016On fait demi-tour et on emprunte le chemin le plus proche. Il mène a plusieurs habitations. Les deux renards ne se gênent pas pour passer sous les clôtures et inspecter les jardins ! L’un d’eux finit par s’approcher de la voiture.Renard roux-13.08.2016Il s’assoit carrément pour se gratter !Renard roux-13.08.2016Puis il reprend sa route et disparait dans un autre jardin. Le chemin est de plus en plus sablonneux et tout bosselé avec de très gros trous, on ne se risque pas à aller plus loin.Renard roux-13.08.2016Renard roux-13.08.2016Le deuxième renard sors à son tour d’un jardin, puis se dirige vers son compagnon.Renard roux-13.08.2016On reprend la route. Peu de temps après les renards, on voit un petit oiseau rondouillard sur un fil électrique. une chouette épervière ! Décidément, la route est pleine de surprises. On s’arrête sur le bas côté pour faire des images.Chouette épervière-13.08.2016Intriguée par le bruit du déclencheur, elle ne s’envole pas pour autant.Chouette épervière-13.08.2016Elle est restée un moment comme ça, puis a fini par s’envoler pour se poser un peu plus loin sur le câble.Chouette épervière-13.08.2016On continue jusqu’à Ekkerøy. Petite balade sur la plagette des sternes et des mouettes avant qu’il ne fasse trop sombre. Les sternes arctiques ont toujours autant d’énergie ! Il y a un grand jeune avec elles. Elles le défendaient très bien, bien qu’il sache voler.Sterne arctique-Ekkerøy 13.08.2016

Attention la tête !Sterne arctique-Ekkerøy 13.08.2016

8 réflexions sur “Varanger jour 10 : Hornøya, Vardø, Ekkerøy 13 août 2016

  1. Superbe, je suis toujours impressionnée devant la beauté des yeux verts des cormorans, super la langue de la mouette qui crie, les renards sont maigrelets mais beau à observer et la chouette (je n’en ai jamais vu seulement entendu de quelque espèce que ce soit). Une très belle balade volatile.Merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s