Sarsamarcuello 31 décembre 2016

Retour en haut de Sarsamarcuello, afin d’essayer de faire un peu plus d’images de vautours. Il fait encore beau là hait, même si quelques nuages se profilent à l’horizon. Un peu avant le terminus, aux ruines du château de Marcuello, on aperçois un groupe de vautours qui prennent les ascendances assez proches du chemin ! On décide d’y aller. Quelques vautours fauves sont perchés en haut des ruines.Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Un autre est posé sur un rocher.Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Les nuages commencent à arriver et c’est tant mieux, car les vautours tournent à contre jour. Il y a une légère brise aussi, ça aide un peu. Et là c’est super, car ils passent très près de nous, nous regardent, on entend le vent dans leurs plumes.Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016

J’avais peur de ne pas en faire, mais finalement je suis assez contente de les avoir vus de près ! Le groupe finit par prendre de l’altitude et s’éloigner, on termine notre montée. Sur le chemin à faire à pied qui mène au bord du plateau, une branche morte attire mon regard (anciennement un petit arbre qui avait poussé presque horizontalement à cause du vent). Elle est assez bien placée, et on arrive à voir les Mallos de Riglos en arrière plan (à vol d’oiseau c’est vraiment à côté). Je me suis dit que ça pourrait faire un joli tableau, en rajoutant un oiseau sur la branche bien sur ! J’aurais la photo pour le jour où je serais inspirée. La photo est faite avec le téléphone, la prochaine fois je sortirai l’appareil !!sarsamarcuelloAlors que l’on essayais de se placer pour composer entre la branche et les Mallos, je ne sais pas pourquoi mais j’ai tourné la tête, et là, un jeune gypaète barbu nous passe au-dessus de la tête !! On a loupé l’arrivée du coup . Bon je me dis que de toute façons, il était trop haut pour faire une belle photo de son arrivée.Gypaète barbu-Sarsamarcuello 31.12.2016Au bord du plateau on refait quelques vautours, moins proches que tout à l’heure.Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016Vautour fauve-Sarsamarcuello 31.12.2016

Un crave à bec rouge solitaire s’est posé sur un rocher. Il s’est légèrement laissé approcher. Il pousse des cris (ils vocalisent très souvent) en agitant ses ailes. Le cri du crave est très particulier !Crave à bec rouge-Sarsamarcuello 31.12.2016Crave à bec rouge-Sarsamarcuello 31.12.2016Crave à bec rouge-Sarsamarcuello 31.12.2016

De retour près du château et de l’ermitage, quelques rougequeues noirs se baladent entre rochers et buissons.Rougequeue noir-Sarsamarcuello 31.12.2016Rougequeue noir-Sarsamarcuello 31.12.2016

Pour finir une photo de mon ami, coucher de soleil dans les nuages qui sont encore présents en plaine ! Sur la gauche la ruine où étaient perchés les vautours avec l’ermitage à côté.sarsamarcuello

8 réflexions sur “Sarsamarcuello 31 décembre 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s