Scandinavie 2018 : Vardø, Hamningberg 08 août

Ce matin, on décide de faire un tour sur la partie ouest de l’île.

Nous voyons rapidement une famille de Labbes parasites (Stercorarius parasiticus). Nous arrivons à les approcher un peu, bien qu’ils gardent toujours une distance de sécurité.

Quelques goélands passent, je photographie un Goéland argenté (Larus argentatus).
En se baladant, on s’approche d’un bosquet. Un groupe de Sizerins flammés (Acanthis flammea) s’y trouve. certains se laissent approcher.

*Oiseaux observés*
Bécasseau variable (Calidris alpina) : au moins 2 en berge.
Bergeronnette grise (Motacilla alba) : 4 en berge.
Combattant varié (Philomachus pugnax) : un groupe de 6 en vol.
Corneille mantelée (Corvus cornis) : 4 en vadrouille.
Eider à duvet (Somateria mollissima) : un groupe de 7 en berge, partant au large en nous voyant.
Goéland argenté (Larus argentatus) : une petite 10aine traversant l’ile en vol.
Goéland cendré (Larus canus) : +/- 5 en berge.
Goéland marin (Larus marinus) : 3 en vol.
Grand corbeau (Corvus corax) : 3 en vol.
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) : 2 en vol.
Grand gravelot (Charadrius hiaticula) : au moins 4 en berge.
Grive mauvis (Turdus iliacus) : levé 2 jeunes.
Harle bièvre (Mergus merganser) : une 20aine sur l’eau.
Huitrier pie (Haematopus ostralegus) : 2 en berge.
Labbe parasite (Stercorarius parasiticus) : au moins 6, des jeunes et des adultes des deux formes.
Moineau domestique (Passer domesticus) : un groupe d’une 15aine.
Oie cendrée (Anser anser) : 5 en vol.
Pipit farlouse (Anthus pratensis) : 7/8 dans la végétation et au sol.
Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) : 3 dans les arbustes.
Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) : 2 en vol.
Sizerin flammé (Acanthis flammea) : un groupe d’environ 7.
Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) : 1 passant en vol.

Nous continuons la route en direction d’Hamningberg. En chemin, sur un lac juste au bord de la route, se trouve une Harelde boréale (Clangula hyemalis). On se gare sur le bas côté et on tente une approche. Elle est assez conciliante !

Nous continuons la route et faisons quelques paysages. Il y a du soleil, certes, mais le vent souffle vraiment très fort. Moi qui voulais essayer de chercher des bélougas. Pour le coup, il y en a un paquet sur la mer !

Un peu avant d’arriver à Hamningberg, la route part dans les terres en longeant une rivière. Il y a pas mal de petits arbres dans cette zone. Nous observons quelques oiseaux et photographions un superbe Renne (Rangifer tarandus).

*Oiseaux observés*
Bergeronnette grise (Motacilla alba) : 1 au bord d’un bras le long de la route.
Chevalier arlequin (Tringa erythropus) : 5 au bord d’un bras le long de la route.
Grand gravelot (Charadrius hiaticula) : 8 au bord d’un bras le long de la route.
Harelde boréale (Clangula hyemalis) : 1 photographié sur le lac, une bonne 20aine dans une baie plus loin.
Harle bièvre (Mergus merganser) : une 50aine dans la baie avec les hareldes.
Phalarope à bec étroit (Phalaropus lobatus) : 2 passent en vol.
Pipit farlouse (Anthus pratensis) : 4-5 dans la végétation et au sol au bord de la rivière.
Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) : au moins 2 au bord de la rivière.
Sizerin flammé (Acanthis flammea) : une 15aine dans la zone arborée au bord de la rivière.

Arrivés à Hamningberg, le vent ne se calme pas. Et les prévisions ne sont pas fameuses. La pluie arrive. Nous nous baladons en bord de mer et observons quelques oiseaux.

*Oiseaux observés*
Eider à duvet (Somateria mollissima) : 6 en vol.
Fou de bassan (Morus bassanus) : 1 au loin.
Goéland argenté (Larus argentatus) : un groupe d’une 40aine en repos sur les rochers.
Labbe parasite (Stercorarius parasiticus) : 2 poursuivent les mouettes.
Mouette tridactyle (Rissa tridactyla) : une 20aine passent en vol.

Nous décidons de repartir, il nous faut encore aller de l’autre côté de la péninsule. Mais comme il n’y a pas de route, il faut tout redescendre. Et puis les prévisions étant ce qu’elles sont… Autant rouler lorsqu’il pleut. En partant je photographie une Bergeronnette grise (Motacilla alba).
Et quelques autres Rennes (Rangifer tarandus).

Nous roulons jusqu’à Nesseby.

On arrive là bas vers 23h. On fait quand même un tour à l’église, on ne sait jamais. Et là, sur le câble électrique, une silhouette caractéristique : un Hibou des marais (Asio flammeus) ! Il s’envole et se pose sur un rocher dans la baie, la marée est basse. On s’arrête à son niveau, restons dans la voiture et faisons des photos ! Il nous regarde mais ne s’envole pas. Les conditions sont vraiment compliquées, le soleil bien que proche de l’horizon est couché. mais ça vaut le coup !

5 réflexions sur “Scandinavie 2018 : Vardø, Hamningberg 08 août

    • C’est sur pour le week-end c’est short. Mais moins loin que le Japon 😉 Finalement assez accessible, il faut juste un peu plus de temps pour y aller en voiture ou un peu plus d’argent pour y aller en avion.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s