Domaine des oiseaux week-end du 1er mars 2019

Ce week-end il y a eu pas mal de choses intéressantes au domaine, voici donc un petit récap photo.

On commence avec quelques Aigrettes garzettes (Egretta garzetta). Elles ne sont pas extrêmement nombreuses, mais nous les avons vues tous les jours. Elles ne se supportent pas sur les lieux de pêche ! Dès que celle en place aperçoit une congénère, elle fonce pour la chasser de la zone, tout en poussant l’élégant cri de la garzette. Quelques images avec des lumières différentes.


Un couple de Canard colvert (Anas platyrhynchos) est venu se toiletter un soir sur la pelouse devant un affût. Il n’y avait plus beaucoup de lumière. Voici la femelle.
A l’entrée d’un autre observatoire, ce Lézard des murailles (Podarcis muralis) se chauffait au soleil. Il possède un bel ocelle bleu au-dessus de sa patte avant.
En rentrant juste après le lézard, très bonne surprise : l’Oie à bec court (Anser brachyrhynchus) qui est dans la région depuis un moment est dans la pelouse, juste devant ! On ne se fait pas prier pour prendre quelques photos. Elle restera quelques minutes avant de repartir dans l’eau.
Cette oie niche au Svalbard, au Groenland et en Islande, et passe l’hiver en Grande-Bretagne, au Danemark, au Pays-Bas et en Belgique. Certaines années des individus hivernent au nord de la France, mais dans le sud c’est vraiment une première.

La tête est plus sombre que celle des Oies cendrées et le bec est rose à base noire.

Ici avec les Oies cendrées, idéal pour comparer les deux espèces.
J’en profite pour photographier quelques Oies cendrées (Anser anser). Il y a déjà eu quelques accouplements, et les couples commencent à rester ensemble, un peu isolés du groupe.

Un petit groupe de Canard souchet (Anas clypeata) est également assez excité. Il y a une femelle et 3 mâles. Ces derniers se poursuivent, s’envolent pour faire un tour d’ilot puis se reposent auprès de la femelle. Ils hochent la tête, et poussent les cris caractéristiques des souchets.

Passage d’un Milan royal (Milvus milvus). Ils vont se faire de moins en moins nombreux avec le printemps qui arrive, le piémont Pyrénéen étant une assez grande zone d’hivernage pour cette espèce.
On continue avec les canards, cette fois voici des Sarcelles d’hiver (Anas crecca). Les mâles paradent, et celui-ci était à portée d’objectif.

Pas vraiment pour la photo qui n’est pas terrible, mais une Barge à queue noire (Limosa limosa) a fait halte au domaine. Cela fait plusieurs jours qu’elle est ici.
Et puis nous avons aussi eu notre première Échasse blanche (Himantopus himantopus) de l’année ! La migration est décidément en avance (à l’heure où j’écris ces lignes, un petit gravelot a aussi été observé au domaine).
Nous faisons quand même un petit tour à la mangeoire où nous photographions un Pinson des arbres (Fringilla coelebs).
Puis un Pinson du nord (Fringilla montifringilla), profitons-en avant qu’il ou plutôt elle ne reparte. Les mâles sont plus contrastés.
Puis pour terminer, quelques Verdiers d’Europe (Chloris chloris). Ils sont toujours aussi nombreux, et lorsque la mangeoire est peine, les nouveaux arrivants font parfois du vol stationnaire avant de se poser. C’est ce que j’ai tenté de photographier.

Puis voici quelques insectes et autres petites bêtes (en tout cas ceux qui ont déjà été identifiés). D’abord un grand classique, le Gendarme (Pyrrhocoris apterus). Ils étaient nombreux à se chauffer au soleil sur les troncs d’arbres, d’où leur autre nom de « cherche-midi ».

Un diptère, du genre Lonchoptera. Facilement reconnaissable à son allure et ses joues velues, pour l’espèce c’est une autre histoire…

Le sol grouille d’araignées loups. Elles appartiennent au genre Pardosa, ici aussi compliqué sur photo. Le genre est reconnaissable aux épines des pattes qui sont perpendiculaires à ces dernières.

Quelques diptères se chauffent au soleil sur les feuilles mortes. Ici un mâle (yeux rapprochés) de Pollenia, autre genre délicat de la famille des Calliphoridae. Ces mouches sont des parasites de vers de terre à leur stade larvaire. Lorsqu’elles ne sont pas trop « usées », leur thorax est recouvert d’une pilosité dorée. Celui-ci a quelques vieux restes.

Sur un piquet en bois, une petite saltique attire mon attention. c’est une Pseudeuophrys erratica. Pas vraiment de signes très distinctifs, mais elle possède une étroite ligne blanche à l’arrière du céphalothorax, deux triangles blancs sur les côtés de l’abdomen et ses pattes sont annelées. Les pédipalpes du mâle sont bicolores, noirs et blancs.

Une micro mouche volette dans les herbes hautes. Très petite, 2 mm de long. C’est une Chloropidae du genre Thaumatomyia, dont les larves se nourrissent de pucerons des racines.

En soulevant un gros morceau de branche tombé au sol depuis un certain temps, je trouve quelques cloportes. Ce sont des Aselles des murs (Oniscus asellus), reconnaissables à leur corps à contours réguliers et au flagelle antennaire de 3 articles (la dernière partie de l’antenne).

Sur une feuille d’ortie, une araignée aux dessins et couleurs que je ne connaissais pas : Pachygnatha degeeri, de la famille des Tetragnathidae. Le céphalothorax tout noir et le dessin abdominal, bien qu’ici de couleur inhabituelle (d’ordinaire pus sombre et surtout avec des rectangles blancs disposés par paires dorsalement), permettent de la reconnaitre.

Sur un vieux tronc tombé, un petit staphylin, Tachyporus hypnorum. Malgré sa petite taille, c’est un prédateur qui s’attaque aux pucerons, thrips, acariens…

Pour finir, l’hôtel à insectes de la terrasse a du succès auprès des Omsies cornues (Osmia cornuta).


Puis cette petite saltique, Salticus mutabilis. Ce genre est assez difficile à identifier, celle-ci appartiendrait à cette espèce en partie à cause de son abdomen très clair et de ses pattes nettement annelées.

2 réflexions sur “Domaine des oiseaux week-end du 1er mars 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s