Sarsamarcuello/Riglos week-end du 09 mars 2019

Sarsamarcuello

Nous passons le premier jour au « Mirador de los buitres », le mirador des vautours, en haut du petit village de Sarsamarcuello.

Juste une image de la veille au soir, avec un ciel superbement étoilé. Les paysages sont faits par Christophe, cliquez sur son nom pour accéder à sa galerie.

Ici, les stars sont sans conteste les Vautours fauves (Gyps fulvus). Sur la paroi rocheuse d’en face, se trouve une colonie assez importante. On voit d’ailleurs très bien les fientes.

Les oiseaux passent en vol parfois assez près de nous. Le plus gros des passages se fera tout de même dans l’après-midi.

Le matin, ils se sont rassemblés en nombre sur cette zone rocheuse éclairée par le soleil, alors que leur falaise était encore bien à l’ombre.

Quand l’air se réchauffe et que les ascendances se forment, ils peuvent voler avec peu d’efforts. En voici un en descente.

Sur fond de falaise.

Celui-ci est passé très près ! J’adore leurs yeux, leur regard leur donne vraiment une tête très sympa je trouve.

Après une journée passée à tournoyer dans le ciel, repos sur la falaise.

Pendant que l’on était posté à attendre les vautours, un Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) est venu nous voir quelques minutes. Quelques Grands corbeaux (Corvus corax) passent et s’amusent dans le vent (qui souffle assez fort).

Passage rapide d’un Épervier d’Europe (Accipiter nisus).
Puis d’un Faucon pèlerin (Falco peregrinus), que l’on entendra crier depuis la falaise des vautours tout au long de la journée.

Comme le printemps n’est pas loin, on espérais observer quelques Vautours percnoptères (Neophron percnopterus) de retour d’Afrique. Et en effet il y en avait au moins deux ! Ils ne sont pas passés aussi près que les vautours, sauf une fois juste au-dessus de nos têtes (jolie rencontre, un peu moins bien pour la photo).

Habitués des lieux également, les Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax). Assez farouches, ils gardent leurs distances.

Nous restons en haut jusqu’aux derniers rayons de soleil, avec une belle vue sur le village de Riglos et ses « mallos ». *Oiseaux observés depuis le Mirador*
Épervier d’Europe (Accipiter nisus) : 1 passe en vol.
Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) : deux passent en vol, ensembles.
Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : Deux sur la falaise des vautours, criant régulièrement tout au long de la journée, puis un passage le soir.
Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) : très bref passage au dessus des montagnes d’en face, malheureusement extrêmement loin.
Milan noir (Milvus migrans) : une 10aine passe en vol (ensembles) en direction des Pyrénées.
Milan royal (Milvus milvus) : 1 passe en vol.
Percnoptère d’Égypte (Neophron percnopterus) : 2 volent dans la zone.
Vautour fauve (Gyps fulvus) : Nombreux à la colonie, en vol, et posés sur leur falaise.
Bergeronnette grise (Motacilla alba) : 1 passe en vol.
Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) : plusieurs passages de groupes de 10-15, on les a entendus plus ou moins toute la journée. Ils vadrouillent autour des parois rocheuses.
Cochevis indéterminé (Galerida sp) : un de loin, je ne sais pas vraiment si c’était un huppé ou un de thékla. En théorie, le biotope conviendrait mieux à un thékla.
Grand corbeau (Corvus corax) : au moins deux passent régulièrement et font les fous dans le vent.
Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris) : 1 passe en vol.
Merle noir (Turdus merula) : entendu chanter.
Mésange charbonnière (Parus major) : entendue chanter.
Moineau soulcie (Petronia petronia) : 2 à la chapelle avant d’arriver au mirador. A notre approche ils se sont envolés dans la végétation alentours, puis sont revenus une fois que nous sommes passés.
Pipit indéterminé (Anthus sp) : 3 passent en vol mais impossible de les identifier, ils ont vite disparus.
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : 1 mâle se pose sur un buisson près de nous.
Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) : 1 chante dans la végétation en contrebas.

Riglos

Le lendemain, nous passons la matinée à Riglos, au pied des pennes.

En entamant la montée, juste à côté de la chapelle, deux Mésanges charbonnières (Parus major) se sont manifestées et ne nous ont pas lâché jusqu’à ce qu’on quitte les lieux. Certainement une construction de nid dans le coin.

Sur le toit de cette chapelle, se trouvent deux Moineaux soulcie (Petronia petronia). L’un d’eux s’envole rapidement vers les pennes, l’autre prend tranquillement le soleil. Ici aussi les Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) tournent autour des roches. Certains amènent des matériaux pour leur nid. Les buissons alentours grouillent de Fauvettes mélanocéphales (Sylvia melanocephala). On les entends râler, puis dès qu’elles sont repérées elles plongent dans les buissons sans jamais ressortir. En voici tout de même une prise de loin.

La zone.

Et voici celui pour qui nous sommes venus à Riglos (au moins en partie). Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria). Un grand adepte de ces parois rocheuses pleines d’anfractuosités où se cachent tout un tas d’invertébrés.

Il a été assez sympa, s’est occupé de chercher sa nourriture sans prêter attention à nous. Cela n’a pas duré très longtemps, car il s’est ensuite envolé pour aller bien plus haut. La plus grande penne mesure quand même 300m.

Il faut déjà repartir, mais je profite du chemin du retour pour faire quelques macros. La chaleur fait sortie un paquet de Criquets égyptiens (Anacridium aegyptium). C’est très impressionnant lorsqu’ils s’envolent ! Les plus gros peuvent mesurer 7 cm de long. On les reconnait facilement grâce à leur grande taille, leurs longues ailes et élytres et à leurs yeux rayés.

Un mur rocheux abrite plusieurs saltiques de l’espèce Menemerus semilimbatus. Le prosoma (céphalothorax) brun sombre, bordé de blanc et à flèche centrale blanche aident à la reconnaitre. Les pédipalpes de la femelle sont blancs, ceux du mâle sont bicolores, noirs et blancs. Donc deux femelles ici.

Une Hespérie de l’alcée (Carcharodus alceae) venue se poser quelques secondes. Il existe des espèces proches qui ont généralement les taches claires du dessus des ailes postérieures plus blanches. Sur le parking, de grosses fourmis patrouillent. Elles mesurent plus d’1 cm de long ! Ce sont des Camponotus cruentatus. Le nid est probablement dans le petit muret en pierre qui borde le parking. La grande taille et l’aspect mat sont de bons critères de reconnaissance. Les zones rousses et le petit gastre (abdomen) poilu également.

Sur la route, un petit arrêt photo avant de quitter Riglos et l’Espagne. *Oiseaux observés à Riglos*
Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : Entendu et vu au moins un en vol au sommet des pennes.
Percnoptère d’Égypte (Neophron percnopterus) : plusieurs passages en vol, je pense qu’il y en avait plus de deux mais je surveillais surtout le ticho.
Vautour fauve (Gyps fulvus) : Plusieurs passages tout au long de la matinée.
Pigeon biset (Columba livia) : un groupe de 6-7 individus, toujours dans la même crevasse rocheuse. Difficile de dire si ce sont de « vrais » bisets sauvages, en tout cas le biotope correspond très bien et ils n’ont pas de couleurs extravagantes.
Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) : plusieurs groupes et couples passent, certains avec des matériaux pour le nid.
Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) : entendue chanter, puis vu un couple dans les buissons.
Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) : plusieurs dans les buissons, râlant et se cachant de suite après.
Grand corbeau (Corvus corax) : 1 passe en vol.
Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris) : très nombreuses à voler autour des parois rocheuses, plusieurs dizaines.
Merle noir (Turdus merula) : entendu chanter puis vu passer furtivement en vol.
Mésange charbonnière (Parus major) : entendue chanter et vu un couple qui râlait et une troisième qui s’est greffée et s’est faite chasser.
Moineau domestique (Passer domesticus) : plusieurs petits groupes dans les buissons au parking et dans le village.
Moineau soulcie (Petronia petronia) : 2 à la chapelle en montant aux pennes. A notre approche l’un d’entre eux s’est envolé en direction des pennes, puis l’autre prenait le soleil tranquillement sur le toit.
Monticole bleu (Monticola solitarius) : un chant très timide puis un bref passage en vol très en hauteur. Extrêmement discrets.
Pinson des arbres (Fringilla coelebs) : entendus chanter, plus un groupe de 4 qui passe en vol.
Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) : 1 chante puis un chasse dans la végétation basse.
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : 2 chantent depuis les parois rocheuses. L’un d’entre eux a un accent particulier.
Serin cini (Serinus serinus) : quelques uns chantent.
Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) : 1 seul sur les pennes.
Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) : 1 chante dans la végétation.

 

6 réflexions sur “Sarsamarcuello/Riglos week-end du 09 mars 2019

  1. Je suis allée sur ce lieu, très beau d’ailleurs, il y a de nombreuses années, je n’étais pas alors aussi passionnée d’oiseaux que maintenant, je suis passée à côté de ces belles rencontres.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s