Réserve ornithologique du Teich 23-24 mars 2019

En ce début de printemps nous décidons de passer deux jours à la réserve ornithologique du Teich, en complément à notre sortie associative sur site le samedi. Le temps s’annonce ensoleillé et chaud !

On profite de l’ouverture anticipée à 8h, et nous dirigeons assez rapidement aux affûts 11 et 12 pour espérer photographier quelques limicoles. Nous croisons une gorgebleue à miroir sur le chemin, mais elle est assez loin pour moi, les photos ne sont pas terribles.

En affût, nous croisons un joli groupe d’Aigrettes garzettes (Egretta garzetta).

Elles se régalent de ces vers noirs qui sont il me semble des vers arénicoles.

Plusieurs Chevaliers gambettes (Tringa totanus) sont sur la zone et passent parfois assez près.

Une des fenêtres de l’affût donne sur une pelouse, qui attire une Bergeronnette grise (Motacilla alba). Celle-ci chasse divers invertébrés, araignées et nymphes de tipules.

Une Bergeronnette printanière (Motacilla flava) s’intéresse également à la zone. C’est ma première de l’année !


Une Bécassine des marais (Gallinago gallinago) cherche de quoi se nourrir devant l’affût.

Un couple de Linottes mélodieuses (Linaria cannabina) vient chercher des matériaux pour leur nid.

En changeant d’affût, on photographie un Grèbe huppé (Podiceps cristatus) sur son canal habituel.

Des Canards souchets (Anas clypeata) sont présents un peu partout sur la réserve.

Passage d’une Spatule blanche (Platalea leucorodia). Elles sont restées loin.
Puis d’une Poule d’eau (Gallinula chloropus).

Tout comme les souchets, les Tadornes de belon (Tadorna tadorna) sont très nombreux.

La moisson photo a été moindre le lendemain.

J’ai quand même pu photographier quelques Moineaux domestiques (Passer domesticus).

Ce mâle se nourrissait de graines de graminées juste à l’entrée de la réserve.

Très nombreux aussi, les Canards colverts (Anas platyrhynchos).
J’ai quand même fait une image de la Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica). Très loin, mais sur cette image il y a un peu de végétation qui permet de composer.

Surprise le long d’un chemin, une discrète Marouette ponctuée (Porzana porzana).

A l’affût numéro 17, se trouvent deux Milans noirs (Milvus migrans). Lointains là aussi, mais il y a pas mal d’activité, l’un se nourrissant, l’autre allant chercher des matériaux pour le nid.

Juste avant la sortie, en contrebas, quelques Cistudes d’Europe (Emys orbicularis) se chauffent au soleil.
Sur le chemin juste après l’affût des Milans, une grosse souche se trouve au sol. Elle abrite un nid de Camponotus vagus, reconnaissable à leur grande taille, leur coloration noire et aux poils blancs sur l’abdomen. Elles vivent dans les souches et les troncs d’arbres au sol. Les colonies peuvent compter jusqu’à 10 000 ouvrières.


*Oiseaux observés*
Canard colvert (Anas platyrhynchos) : nombreux un peu partout, même dans la pelouse à côté du parking.
Canard pilet (Anas acuta) : assez peu nombreux, sans forcément les cherchers, 2 individus lointains (affûts 12 et 9).
Canard souchet (Anas clypeata) : très nombreux à peu près partout où les points d’eau sont relativement grands.
Cygne tuberculé (Cygnus olor) : 4 ou 5 dont un couple sur les canaux entre le 9 et le 10 et des passages en vol.
Oie cendrée (Anser anser) : une petite poignée visible depuis le 10.
Sarcelle d’été (Anas querquedula) : 3 visibles depuis l’affût 3.
Sarcelle d’hiver (Anas crecca) : très nombreuses sur les grands points d’eau.
Tadorne de belon (Tadorna tadorna) : eux aussi très nombreux sur les grands points d’eau.
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) : quelques uns à l’affût 7, puis des passages en vol isolés et un individu qui pêche sur le point d’eau entre le 9 et le 10.
Aigrette garzette (Egretta garzetta) : visibles un peu partout, généralement solitaires sauf au 12 où elles étaient au moins 4 ensembles.
Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) : 1 immature au pied d’un arbre derrière le 20.
Cigogne blanche (Ciconia ciconia) : passage en vol, un couple sur les nids prévus à cet effet.
Grande aigrette (Ardea alba) : 1 au numéro 2.
Héron cendré (Ardea cinerea) : quelques individus isolés ça et là.
Foulque macroule (Fulica atra) : Quelques unes, bien moins nombreuses qu’en hiver.
Gallinule poule d’eau (Gallinula chloropus) : quelques unes sut les points d’eau, apprécient d’avantage les canaux.
Marouette ponctuée (Porzana porzana) : une longeant la végétation bordant les canaux entre le 15 et le 16.
Râle d’eau (Rallus aquaticus) : entendus quelques uns mais assez discrets dans l’ensemble.
Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) : plus ou moins 3 sur les points d’eau.
Grèbe huppé (Podiceps cristatus) : un dans sa zone habituelle (pas loin de la marouette).
Martin pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) : entendus quelques uns.
Busard des roseaux (Circus aeruginosus) : 1 en vol vu entre le 9 et le 10.
Milan noir (Milvus migrans) : nombreux à passer en vol, certains sur les nids dans la pinède.
Avocette élégante (Recurvirostra avosetta) : 1 au loin depuis le 11.
Barge à queue noire (Limosa limosa) : nombreuses, un grand groupe se repose dans l’eau dans la zone des affûts 5 – 7, puis quelques passages en vol.
Bécasseau variable (Calidris alpina) : tout comme les barges.
Bécassine des marais (Gallinago gallinago) : une très proche au numéro 12, puis quelques unes dans la végétation de quelques affûts.
Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) : entendus passer en vol depuis les chemins.
Chevalier arlequin (Tringa erythropus) : 2 à l’affût 2, 1 à l’affût 12.
Chevalier culblanc (Tringa ochropus) : entendu 2 ou 3.
Chevalier gambette (Tringa totanus) : assez nombreux devant divers affûts.
Courlis cendré (Numenius arquata) : un groupe d’au moins 200 visibles depuis le 9 le samedi, depuis le 12 dimanche, mais toujours lointains.
Grand gravelot (Charadrius hiaticula) : entendus depuis le 9.
Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) : 1 au 9.
Petit gravelot (Charadrius dubius) : 2 au 12, lointains.
Pluvier argenté (Pluvialis squatarola) : 8 au 9, 2 au 12.
Spatule blanche (Platalea leucorodia) : 5-6 au numéro 17.
Goéland leucophée (Larus michahellis) : quelques uns ça et là.
Goéland marin (Larus marinus) : 2 au numéro 9.
Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) : quelques unes passent en vol.
Pic épeiche (Dendrocopos major) : 1 en vol.
Pic vert (Picus viridis) : entendus plusieurs.
Pigeon ramier (Columba palumbus) : quelques passages en vol.
Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) : passages en vol, quelques querelles dans les arbres.
Accenteur mouchet (Prunella modularis) : 2 chantent dans le coin de la gorgebleue, entre le 10 et le 11.
Bergeronnette grise (Motacilla alba) : 1 venant régulièrement au 12, puis plusieurs observations tout au long de la journée.
Bergeronnette printanière (Motacilla flava) : 1 au 12.
Bouscarle de cetti (Cettia cetti) : entendues plusieurs tout au long de la journée.
Cisticole des joncs (Cisticola juncidis) : 2-3 entendues, entre le 10 et le 11.
Coucou gris (Cuculus canorus) : 1 chante, entendu depuis la zone de la gorgebleue.
Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) : divers passages en vol, quelques uns dans la pelouse au 11 (loins).
Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) : plusieurs chantent.
Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) : 3 chanteurs au moins, dans la zone entre le 10 et le 11 et depuis l’affût 11.
Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) : entendus chanter dans le bois.
Hirondelle rustique (Hirundo rustica) : 1 passe en vol.
Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) : deux viennent chercher des matériaux pour le nid au 12, puis quelques passages en vol.
Merle noir (Turdus merula) : couple dans la pelouse à l’entrée, plusieurs dans le bois.
Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) : plusieurs chantent et inspectent les bourgeons.
Mésange charbonnière (Parus major) : plusieurs chantent.
Moineau domestique (Passer domesticus) : assez nombreux près des zones où des nichoirs ont été aménagés pour eux (entrée et affût 13) et à la mangeoire.
Pinson des arbres (Fringilla coelebs) : plusieurs chantent et ramassent des matériaux pour le nid (soie d’araignée notamment).
Pipit indéterminé (Anthus sp) : un passe en vol (sûrement un farlouse).
Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) : 1 chante.
Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) : nombreux à chanter.
Roitelet triple bandeau (Regulus ignicapilla) : 2-3 entendus chanter.
Rougegorge familier (Erithacus rubecula) : quelques uns chantent.
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : 1 ou 2 aperçus.
Sittelle torchepot (Sitta europaea) : chante et vocalise dans les zones boisées.
Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) : quelques uns chantent.

4 réflexions sur “Réserve ornithologique du Teich 23-24 mars 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s