Diaea dorsata / Diaea livens

Diaea dorsata - Diaea livensIdentification : Diaea dorsata et Diaea livens présentent des lunettes blanches autour des yeux. L’abdomen possède un folium brun bordé de blanchâtre contenant souvent plusieurs paires de taches claires. Les deux espèces se différencient apparemment par examen des génitalias (je n’ai trouvé que peu d’infos sur la 2ème espèce).
La femelle a le céphalothorax et les pattes vert pâle.
Le mâle a le céphalothorax vert également mais il présente des lignes brunes dessus (le céphalothorax peut éventuellement être brunâtre). Il a également des anneaux bruns sur les pattes I et II, et du brun sur la zone oculaire.

Taille : De 3 à 4mm pour le mâle, 5 à 6mm pour la femelle (D. dorsata).

Habitat : On la trouve sur le feuillage des arbustes et des arbres, dans les forêts et les milieux plus ouverts comme les pelouses sèches et les lisières forestières (D. dorsata). On trouverait D. livens exclusivement à proximité des chênes.

Répartition géographique : On la trouve dans presque toute l’Europe, partout en France (D. dorsata).

Période d’observation : De mai à juin (D. dorsata).

Comportement : Elle passe régulièrement l’hiver sous l’écorce des arbres morts ou sous les écailles d’écorce des platanes ou des marronniers. On y observe parfois de véritables rassemblements. Elle hiverne au dernier stade juvénile souvent en compagnie d’Anyphane accentuata. La dernière mue intervient généralement début mai. Elle se confond alors à merveille avec la végétation des buissons sur lesquels elle se poste. On la trouve aussi à l’affût sur des plantes à fleurs (D. dorsata).

Reproduction : Les mâles effectuent des joutes nuptiales durant lesquelles ils se font face à quelques millimètres l’un de l’autre et étendent leurs pattes antérieures.De temps à autre, l’un ou l’autre des combattants pousse son adversaire avec la tête. Cette danse peut durer des heures jusqu’au moment où un des opposants bat en retraite. Durant l’accouplement, la femelle descend le long d’un fil de soie et c’est accrochée à ce fil que la copulation intervient (D. dorsata).

Espèces semblables : Aucune.

Sources :
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.
Guide des araignées de France et d’Europe, Les guides du naturaliste.
http://dipode-vie.net/Arachnides/Index.html

2016

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s