Épeire des roseaux (Larinioides cornutus)/Larinioides suspicax-folium

Larinioides cornutus-foliumIdentification : L’Épeire des roseaux (Larinioides cornutus) est de couleur variable, du jaune grisâtre clair à des tons très foncés avec des marques grises ou brun rougeâtre. Le céphalothorax est généralement brun-gris. L’abdomen est de coloration générale blanchâtre, brun-jaune ou brun roussâtre clair et porte une tache cardiaque sombre bordée de clair pointant vers le céphalothorax. On trouve ensuite une bande transversale claire de largeur très variable avec généralement une tache sombre au centre. L’extrémité de l’abdomen présente une forme sombre, se rétrécissant vers l’arrière par escaliers et traversée par des bandes claires transversales. Elle possède seulement 2 anneaux sombres aux tarses/métatarses 4.
Les mâles sont plus sombres que les femelles.
Il n’est pas possible de différencier cette espèce de Larinioides suspicax/folium sans examen des pièces génitales.

Taille : De 6 à 13mm pour les femelles, de 5 à 8mm pour les mâles.

Habitat : On la trouve dans les milieux ouverts et humides, dans l’herbe, les roseaux ou autres plantes, souvent près de l’eau (y compris la mer).

Répartition géographique : On la trouve dans toute l’Europe, partout en France.

Période d’observation : Toute l’année, surtout du début du printemps au début de l’hiver.

Comportement : Elle supporte le gel et hiverne cachée dans des tiges creuses. Elle passe habituellement la journée dans sa loge.

Toile : Elle est généralement construite entre des herbes ou des plantes élevées, rarement dans des arbustes. Elle est orbiculaire et composée de 15 à 20 rayons. Elle construit une loge ovoïde ouverte vers le bas, faite de soie dense et recouverte de débris végétaux et de restes de proies.

Reproduction : l’accouplement a lieu en automne et au printemps. Durant la période nuptiale, le mâle et la femelle passent beaucoup de temps ensemble dans la même loge. La copulation se produit sur un fil d’accouplement tissé par le mâle.

Cocon : Durant l’été, la femelle façonne de 3 à 5 cocons faits d’une soie jaune laineuse, et les dépose dans la partie supérieure de son abri.

Espèces semblables :
L’Epeire des ponts (Larinioides sclopetarius) possède 3 anneaux aux tarses/métatarses 4.
Larinioides patagiatus a une coloration rougeâtre (cornutus peux aussi être rougeâtre) et a des dessins abdominaux plus diffus. Elle semble posséder également 3 anneaux aux tarses/métatarses 4.

Sources :
Guide des araignées de France et d’Europe, Les guides du naturaliste.
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.
http://www.insecte.org/
http://toutunmondedansmonjardin.perso.neuf.fr/FR/accueil.htm

2015

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s