Pisaure admirable (Pisaura mirabilis)

Pisaure admirableIdentification : La Pisaure admirable (Pisaura mirabilis) est de couleur très variable, du brun-gris au jaunâtre, brun foncé, fauve avec parfois des nuances rouges ou violacées. Elle a un abdomen allongé et effilé vers l’arrière, qui présente parfois des motifs en forme de chevrons. Le céphalothorax présente une fine ligne longitudinale claire au milieu d’une large bande plus foncée qui se prolonge parfois sur l’abdomen. Elle possède un triangle sombre en avant de la tête qui part des chélicères et rejoint les yeux médians. Les pattes sont longues. Les mâles ressemblent aux femelles mais sont généralement plus foncés et plus petits.

Taille : De 10 à 13mm pour le mâle, 11 à 15mm pour la femelle.

Habitat : Elle fréquente les milieux ouverts à semi-ouverts, les prairies, les clairières, les prés humides, les jardins, les bois clairsemés, les haies, les lande, les lisières et les layons forestiers, jusqu’à 1000m dans les Alpes. On la rencontre dans la végétation basse.

Répartition géographique : Elle est présente dans toute l’Europe et partout en France.

Période d’observation : De mai à juillet.

Comportement : On la voit souvent immobile sur une feuille, les deux premières paires de pattes étendues accolées vers l’avant. Elle chasse ses proies à la course dans la végétation. Elle construit parfois cependant une petite toile peu symétrique où elle capture de petits insectes.

Reproduction : Avant l’accouplement, le mâle offre à la femelle une proie emballée dans de la soie, ce qui lui évite de servir lui-même de repas.Il se présente à la femelle en redressant l’avant de son corps, les pattes antérieures écartées comme celles d’un crabe en position de défense. Il présente alors son offrande à la femelle qui habituellement montre rapidement son intérêt, goute la friandise et laisse alors le mâle approcher.

Cocon : Généralement durant la seconde moitié de juin, la femelle tisse un cocon sphérique de 1mm de diamètre et le transporte près de 2 semaines dans ses chélicères.

Jeunes : Au moment de l’éclosion, elle construit un nid en forme de dôme de 5cm, au sommet d’une plante, y dépose le cocon et monte la garde, posée sur la toile. Les jeunes s’assemblent sur le cocon puis se blottissent les uns contre les autres pour former une boule serrée sous la voûte de soie. En cas de dérangement, ils se dispersent rapidement puis se regroupent une fois le calme revenu. La femelle fuit généralement aussi mais revient rapidement protéger ses jeunes. Ils muent après quelques jours et quittent alors le nid.

Sources :
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.
Guide des araignées de France et d’Europe, Les guides du naturaliste.
http://www.insecte.org/
http://www.quelestcetanimal.com/
http://toutunmondedansmonjardin.perso.neuf.fr/FR/accueil.htm

2017

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s