Salticus scenicus

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Salticinae
Tribu 
Genre : Salticus
Espèce : Salticus scenicus

Identification : Salticus scenicus est de couleur générale brun sombre à noir. L’abdomen est barré de 3 lignes transversales blanches, la première continue, les deux suivantes interrompues. Ces bandes sont plus fines ou aussi large que l’espace noir les séparant. Les pattes sont indistinctement annelées et tachetées.
La femelle a les rayures de l’abdomen pouvant être reliées entre elles par une bande centrale faite de chevrons. Elle possède un « X » plus ou moins bien défini à l’arrière du prosoma.
Le mâle est plus contrasté que la femelle avec un triangle blanc sur le prosoma. Les chélicères sont très développés. L’abdomen présente un croissant blanc continu sur sa partie antérieure. Les bandes blanches qui suivent sont plus fines et plus largement interrompues que chez la femelle.

Taille : 5 à 7 mm.

Habitat : Elle fréquente plutôt les murs, les piquets mais aussi les arbres, surtout les pins.

Répartition géographique : Elle est largement répandue en Europe notamment dans les zones anthropisées. C’est l’une des espèces les plus communes du genre.

Période d’observation : Adultes d’avril à juillet, sinon presque tout l’année.

Espèces semblables :
Il est utile de rappeler que ce genre est délicat à identifier sur photo compte tenu des variations individuelles.
Pour les femelles :
La plus proche est Salticus cingulatus. Cette espèce se rencontre surtout dans le feuillage et sur les troncs d’arbres. De manière générale les chevrons sont incomplets et plus obliques, le céphalothorax est blanchâtre dessus et noirâtre sur les côtés avec un « X » moins marqué.
Salticus propinquus a les rayures blanches de l’abdomen reliées entre elles formant une demi cercle très uniforme. Le prosoma ne possède pas de « X » mais deux triangles blancs pointant vers l’avant.
Pour les mâles : A compléter.
Salticus cingulatus est très ressemblante comme vu plus haut. L’habitat vaut également pour les mâles. Le dessin de l’abdomen est moins tranché de noir et de blanc et ne possède pas de croissant blanc continu sur la partie antérieure.

Sources :
https://www.insecte.org/
http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Index.html
https://www.regard-d-araignee.fr/
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.

2019