Tétragnathes (Genre)

TetragnathaIdentification : Les tétragnathes ont une forme très allongée, de longues pattes (sauf la 3ème paire) et des chélicères agrandies. Il en existe une 10aine d’espèces en Europe, différenciables avec certitude par examen des pièces génitales. Toutefois, le sternum est marqué d’une bande médiane claire chez T. extensa et T. pinicola, absente chez les autres espèces. T. extensa et T. montana sont les plus communes.

Habitat : On les trouve généralement dans la végétation des berges ou en terrain marécageux.

Comportement : Elles se tiennent souvent au centre de la toile, surtout la nuit. Inquiétées, elles la quittent et s’étirent sur une feuille ou une tige de graminée.

Toile : Elle est orbiculaire avec assez peu de rayons, des spirales largement espacées et un trou dans le moyeu, construite dans la végétation. Il n’existe pas de fil d’avertissement partant du centre de la toile ni d’abri.

Reproduction : lors de l’accouplement, leurs longues chélicères servent au mâle et à la femelle lorsqu’ils se rapprochent lors d’une apparence de parade. Elles sont alors verrouillées entre elles.

Cocons : Ils sont fixés à une feuille ou une tige et évoquent souvent une fiente d’oiseau ou un fragment de moisissure.

Sources :
Guide des araignées de France et d’Europe, Les guides du naturaliste.

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s