Pseudoscorpions

PseudoscorpionIdentification : Les Pseudoscorpions rappellent beaucoup les scorpions avec leurs pinces sur les pédipalpes. Ils ne possèdent toutefois pas leur queue. Ils ont une glande à venin, située dans une pince ou parfois dans les deux. Leur couleur varie du jaune au brun. Ils produisent de la soie à partir d’une glande dont le canal débouche au niveau des chélicères, pour fabriquer un cocon en forme de disque qui leur permet de s’accoupler, de muer ou d’hiberner. Il en existe 120 espèces en France. Leur identification sur photo est presque impossible, d’autant plus qu’avec leur petite taille, il est difficile d’avoir beaucoup de détails sur les images.

Taille : De 1 à 4mm.

Habitat : Cela dépend des espèces, on les trouve dans le sol, la litière, les nids de mammifères, d’insectes ou les grottes et cavernes.

Comportement : Les adultes peuvent vivre deux à trois ans. Dans la nature, ils sont actifs pendant la belle saison et hibernent dans leur cocon durant l’hiver. Ils sont inoffensifs, mais sont rarement vus du fait de leur petite taille. Ils entrent dans les maisons accrochés à des insectes ou au bois de chauffage.

Reproduction : Pendant la parade nuptiale très élaborée, comme chez les scorpions, les mâles entraînent les femelles à l’aide de leurs pinces pour les amener sur le spermatophore qu’ils ont au préalable déposé sur le sol. La femelle transporte les œufs dans une poche incubatrice ventrale. Après leur éclosion, les petits vivent sur le dos de leur mère, mais pendant une courte période seulement. Il peut y avoir une douzaine d’éclosions par portée et il peut y avoir plus d’une portée par an. Les jeunes passent par trois stades juvéniles et donc effectuent trois mues avant d’atteindre le stade adulte.

Régime : Ce sont des prédateurs, surtout d’acariens et de collemboles.

Sources :
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
http://www.gretia.org/dossiers_liens/nosact/inv_pdl/pdf/Fiches_taxons/Pseudoscorpions.pdf

2016