Cloporte rugueux (Porcellio scaber)

Ordre : Isopoda
Sous-ordre : Oniscidea
Infra-ordre : Ligiamorpha
Super famille : Armadilloidea
Famille : Porcellionidae
Sous-famille :
Tribu :
Genre : Porcellio
Espèce : Porcellio scaber

Identification : Le Cloporte rugueux (Porcellio scaber), comme son nom l’indique, possède des granulations sur le corps, y compris à la marge postérieure des péréonites. La tête et le corps sont de même teinte, généralement gris acier chez les mâles, marbrée chez les femelles. L’espèce est cependant variable au niveau de la couleur, pouvant être jaunâtre ou roussâtre. Le flagelle antennaire se compose de 2 articles. Le lobe médian du céphalon est triangulaire. Les uropodes sont lancéolés et dépassent le telson, ce dernier pointu à l’extrémité. Le bord postérieur du basis des uropodes est droit. L’angle postérieur du 1er péréionite est sinueux. Le contour du corps est régulier, sans décrochement entre le pléon et le péréion.

Taille : 11 à 16 mm.

Habitat : Compost, litière des feuilles, sous les écorces… tout endroit humide et plutôt sombre.

Répartition géographique : Partout en France, sauf en méditerranée.

Période d’observation : Toute l’année.

Particularités : Ce cloporte n’est pas capable de se rouler en boule.

Espèces semblables :
Porcellio gallicus et monticola ont le basis des uropodes oblique.
Porcellio montanus se rencontre en altitude dans le quart sud est de la France.
Porcellio spinicornis et monticola ont la tête et le pléon plus sombres que le péréion (plus sombre chez spinicornis que monticola), ce dernier possédant généralement une ligne sombre centrale.
Porcellio laevis a de longs uropodes pointus et la surface de son corps est plus lisse.
Porcellio dilatatus a l’extrémité du telson arrondie et son corps est un peu plus large.
Porcellio lamellatus a le lobe médian du cephalon atrophié et quadrangulaire.
Le genre Trachelipus a le bord postérieur d’au moins les trois premiers péréionides sans granulations et possède une ligne claire bordée de sombre sur les côtés du corps.
Le genre Porcellionides possède un décalage dans la courbe de contour du corps au niveau du pléon.
Le genre Cylisticus n’est pas aussi granuleux.

Sources :
https://www.insecte.org/
https://species.wikimedia.org/wiki/Main_Page
http://zenza.pagesperso-orange.fr/
https://www.quelestcetanimal.com/

2019