Porcellio monticola

Ordre : Isopoda
Sous-ordre : Oniscidea
Infra-ordre : Ligiamorpha
Super famille : Armadilloidea
Famille : Porcellionidae
Sous-famille :
Tribu :
Genre : Porcellio
Espèce : Porcellio monticola

IdentificationPorcellio monticola a le corps assez plat avec granulations plates et faibles. Il est plus ou moins marbré, souvent avec la tête et le pleion un peu plus foncés que le péréion. La pointe des pleurépimères est souvent fauve. Le flagelle des antennes possède deux articles, le lobe frontal est arrondi et peu développé, les lobes latéraux sont visibles mais petits. L’angle postérieur du 1er péréionite sinueux. Les uropodes sont lancéolés et dépassent le telson, ce dernier à pointe large et courte. Le bord postérieur du basis des uropodes oblique et les endopodites longs et en massue.

Taille : 10 à 16 mm.

Habitat : Sous les cailloux et les écorces, de préférence près des ruisseaux.

Particularités : Espèce non volvationelle (ne peut se rouler en boule).

Espèces semblables :
Porcellio violaceus est une espèce montagnarde.
Porcellio gallicus a un corps luisant, complètement lisse avec des noduli latérales très apparentes.
Les autres du genre ont le basis des uropodes droit, mais ce n’est pas toujours facile  à apprécier. Ces espèces sont :
Porcellio duboscqui a la pointe du telson plus longue et un lobe médian plutôt anguleux.
Porcellio laevis a de longs uropodes pointus et la surface de son corps est plus lisse.
Porcellio lamellatus a le lobe médian du cephalon atrophié et quadrangulaire.
Porcellio dilatatus a l’extrémité du telson arrondie et son corps est un peu plus large. Il possède une bande épimérale claire et les lobes frontaux latéraux sont bien développés.
Porcellio spinicornis a la tête et le pléon plus sombres que le péréion, de manière généralement plus contrastée que chez P.monticola.
Porcellio scaber possède de fortes granulations sur le corps.
Le genre Trachelipus a le bord postérieur d’au moins les trois premiers péréionides sans granulations et possède une ligne claire bordée de sombre sur les côtés du corps ainsi que 5 paires de pseudotrachées.
Le genre Cylisticus est d’aspect plus lisse, il peut se rouler en boule, a des noduli latérales très apparents.

Sources :
https://www.insecte.org/
http://cloporte66.free.fr/index.html

2019