ARCHÉOGNATHES

Généralités et morphologie

Les Archéognathes représentent un groupe d’insecte primitif. Ils ont des mandibules qu’on qualifie de monocondyliques, elles ne présentent qu’un seul condyle (point d’attache des mandibules à la capsule céphalique). Ils forment un ordre assez petit composé de 350 espèces connues.

Ce sont des insectes aptérygote de petite taille (entre 6 et 25 mm), ils ont un corps de forme cylindrique recouvert d’écailles.

La tête porte des yeux composés, trois ocelles (deux latéraux et un médian) ainsi que des antennes ayant une taille très variable. Ces insectes ont des pièces buccales de type broyeur classique. Les palpes maxillaires ont sept segments, sont plus longues que les pattes et sont dirigées vers l’avant. La bouche, quant à elle, est orthognathe. Les palpes labiales sont de longueur normale par rapport à la tête et sont composés de 3 articles.

Le thorax est composé de trois segments, le prothorax, le mésothorax et le métathorax. A chaque segment est associé une paire de pattes. Les tergites du prothorax sont prolongés latéralement et vers l’avant, on parle de paranotum. En vue latérale, le mésothorax et le métathorax sont arqués, cette adaptation morphologique permet en partie le saut. Les pattes ont une forme classique (coxa, trochanter, fémur, tibia et tarse) mais les pattes du mésothorax et du métathorax présentent des styles coxaux. Les deux ou trois segments du tarses peuvent, par ailleurs, être fusionnés. Certaines espèces possèdent des scopulae (brosses de poils spécialisés) au bout du troisième article du tarse.

L’abdomen est composé d’onze segments portant des vésicules coxales ou des styles. Le filament terminal peut être utilisé pour sauter, certaines espèces sont capables de faire des bonds de 30 centimètres.

Les Archéognathes sont des insectes cosmopolites. Dans la plupart des cas, ils vivent dans un sol plutôt humide. Ce sont pour la plupart des décomposeurs, ils sont donc important dans le cycle de la matière. Cependant ils peuvent très bien se nourrir d’algues, de lichens ou de mousses.

Pendant la parade nuptiale, les mâles déposent au sol des spermatophores, après une série de danse nuptiale, la femelle prend les spermatophores et les place dans son ovipositeur. Elle pond ensuite une trentaine d’œufs qu’elle dépose dans une crevasse appropriée. Le jeune ressemble aux adultes (amétaboles) et peut prendre jusqu’à deux ans pour devenir adulte. Durant les deux premiers stades, les juvéniles n’ont pas d’écailles. Chez les nouveau-nés, la tête et les yeux sont proportionnellement plus développés que chez l’adulte. Les deux cerques latéraux sont minuscules et s’allongent ensuite progressivement.

Contrairement aux autres insectes, les adultes effectuent des mues post-imaginales, et à chaque mue, les individus se reproduisent.

La durée de vie des Archéognathes peut atteindre un maximum de 4 ans, ce qui est beaucoup plus longtemps que de nombreux gros insectes.

Classification et liste des espèces

Les Archéognathes (Archaeognatha) appelés aussi Microcoryphia sont divisés en deux familles : les Meinertellidae et les Machilidae.

I/Les Machilidae sont présentes dans l’hémisphère nord.

II/les Meinertellidae sont présentes dans l’hémisphère sud et ne sont représentées en France que par une seule espèce.

Sources :

http://entomologic.jimdo.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s