Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)

Identification : La Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) possède une très grande variabilité de couleurs. Elle peut être noire, jaune, orange, rouge, avec des points noirs, oranges ou rouges de forme, taille et quantité très variable (de 0 à 19). Elle possède deux bosses à l’arrière des élytres. Le pronotum peut présenter 3 types de dessins :
– clair avec un « M » sombre
– clair avec une « patte de chat » (une tache centrale avec 4 autres taches autour disposées en demi-cercle)
– noir avec deux larges bandes claires

Taille : De 5 à 8mm de long.

Habitat : On la trouve dans de nombreux milieux, de la strate herbacée à la canopée.

Répartition géographique : Elle est originaire du sud-est de l’Asie mais a été importée en Europe pour lutter de façon naturelle contre les pucerons. Résistante et peu exigeante, elle s’est très bien adaptée à la vie dans nos contrées, si bien qu’elle prend le dessus sur nos espèces indigènes.

Hivernation : Adulte.

Oeufs : Ils sont déposés par petits groupes à proximité d’une source de nourriture et éclosent au bout d’environ 5 jours.

Larves : Leur corps est parsemé de nombreuses épines molles. Elles passent par 4 stades larvaires avant de devenir une nymphe fixée au feuillage, puis un adulte.

Régime : Elle se nourrit de pucerons et d’autres insectes au corps mou.

Espèces semblables : Cette coccinelle a une très grande variabilité de couleur ce qui ne rend pas son identification aisée au premiers coup d’œil. La combinaison de sa grande taille et du dessin du pronotum (3 variantes) permettent de l’identifier.
La Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) est extrêmement variable elle aussi, elle ne possède pas de bosses à l’arrière des élytres, mesure moins de 5mm, le dessin du pronotum est différent (parfois de peu, il faut bien regarder) et ses pattes sont toujours noires (souvent brunes chez la coccinelle asiatique). Son corps est un peu plus allongé (très légèrement).
La Coccinelle variable (Adalia 10-punctata) est aussi très variable et peut avoir un dessin du pronotum similaire. Elle est plus petite et ne possède pas non plus ces deux bosses à l’arrière des élytres.
Harmonia 4-punctata est aussi très variable mais le dessin de son pronotum est différent (elle possède la « patte de chat » plus d’autres taches supplémentaires autour). Elle vit sur les pins.

Sources :
https://www.insecte.org/
http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i136san_martin-et-al.pdf

2018