Lixus pulverulentus

Identification : Lixus pulverulentus a un corps allongé, assez trapu, recouvert d’une pubescence jaunâtre, parfois brun-rouge ou blanchâtre, sans bande latérale blanche distincte. Le dessous est assez pubescent, avec quelques points noirs dénudés. Le rostre est cylindrique et assez arqué. Le premier article du funicule antennaire est un peu plus long que le 2ème, le scape plus long que les deux premiers articles du funicule réunis. L’apex des élytres est arrondi, l’angle sutural étant petit. Les côtés du thorax portent une petite dent saillante portant une frange de longues soies jaunes. La ponctuation du prothorax est forte et rugueuse.
Le rostre de la femelle est plus long et souvent plus noir que celui du mâle.

Taille : 13 à 18 mm de long.

Habitat : L’adulte se trouve sur le Cirse des marais (Cirsium palustre) et le Cirse des champs (Cirsium arvense), la Centaurée noire (Centaurea nigra), le Chardon-Marie (Silybum marianum), les Fèves (Vicia faba) et la Grande mauve (Malva sylvestris).

Répartition géographique : Il est répandu dans toute la France, plus rare dans le nord et dans le centre.

Période d’observation : Il y a 2 générations de mars à mai puis de juillet à septembre.

Larve : Elle vit dans la moelle des tiges de diverses Malvacées non arborescente : Grande mauve (Malva sylvestris), Rose trémière (Alcea rosea), Fèves (Vicia faba).

Espèces semblables :
C’est un genre assez délicat, il faut bien vérifier tous les critères avec la clé (ils sont indiqués sur le visuel). En suivant la clé, le plus ressemblant est Lixus suetus, qui a les bords latéraux du prothorax parallèles dans leur moitié postérieure et est plus petit (11,5 à 12,5 mm).
Certains Cyphocleonus peuvent lui ressembler mais ils sont plus trapus.
Le genre Larinus est très ressemblant mais leur corps est plus oblong.

Sources :
https://www.insecte.org/photos/archives/Clef_des_Lixus_de_France_V1_9.pdf
https://www.insecte.org/

2018