Anthomyia procellaris

Identification : Anthomyia procellaris a le corps gris tacheté de noir. La tache noire latérale fusionne avec la tache noire de la base de l’aile, formant une grosse tache à marge postérieure relativement droite. Le scutellum est noir à apex gris.
Le mâle a les organes du dessous du sternite 5 proéminents et les yeux rapprochés.
La femelle a les yeux écartés.

Taille : 5 à 7 mm.

Habitat : Zones boisées, haies.

Espèces semblables :
Cette mouche fait partie d’un complexe assez dur à distinguer sur photo. Les autres espèces sont présentes dans le sud de la France. Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations claires sur elles, mais il semblerait que la forme de la tache latérale du thorax soit un indice.
Pour les mâles :
Anthomyia imbrida possède 14 à 20 soies antéro-dorsales sur le tibia 3 (là où les autres espèces n’en ont que 4 à 9), la marge postérieure de la tache noire latérale du thorax est distinctement indentée.
Anthomyia quinquemaculata a la grosse tache noire latérale qui n’est reliée à la tache noire de la base de l’aile que par une petite zone noire.
Je n’ai pas trouvé grand chose pour Anthomyia bazini qui serait très proche de A.procellaris, chez laquelle le dessous du sternite 5 serait moins renflé.
Anthomiya pluvialis a la tache latérale du thorax qui touche la petite tache qui est à l’emplanture de l’aile.
Le genre Limnophora a les taches postsuturales du thorax reliées en une seule bande noire.

Sources :
https://eurekamag.com/pdf/000/000764660.pdf
https://en.wikipedia.org/wiki/Main_Page
https://www.insecte.org/

2018