Botanophila fugax

Ordre : Brachycera
Sous-ordre : Diptera
Infra-ordre : Muscomorpha
Super famille : Muscoidea
Famille : Anthomyiidae
Sous-famille : Anthomyiinae
Tribu : Anthomyiini
Genre : Botanophila
Espèce : Botanophila fugax

Identification : Botanophila fugax est de couleur grise, avec des stries sombres sur le thorax. Elle possède une forte paire d’ac présuturales, précédée d’une autre paire moyennement forte. Les ac suivantes, pré et post suturales sont très petites, à peine visibles, excepté une paire juste avant le scutellum. Ses pattes sont noires. L’épine costale est assez longue. L’arista est glabre. La soie pré alaire est robuste, mais toujours plus courte que la soie notopleurale postérieure. L’anépisternum présente une soie courte mais bien visible, près de la marge supérieure, sous la soie notopleurale antérieure.
La femelle a les yeux espacés et le front orange. Elle possède une forte rangée d’ad sur le fémur 2, 2 longues av sur le fémur 2, plus de 2 pd et ad sur le tibia 3.

Habitat : Divers endroits bien végétalisés et fleuris, en particulier près des Tanaisies communes (Tanacetum vulgare) et des Sureaux (Sambucus sp).

Période d’observation : Du printemps à l’automne.

Larves : Elles sont blanches, sans pattes ni capsule céphalique et se développent dans les tiges de plantes.

Espèces semblables :
Les femelles Anthomyiidae sont très délicates à identifier sur photo. Je n’ai pas forcément tous les critères pour les distinguer, en particulier dans le genre, j’ai juste collecté tout ce que j’ai pu trouver de source fiable. L’individu présenté ici a été confirmé sur le site insecte.org.
Je n’ai donc pas trouvé grand chose pour éliminer les autres espèces du genre, qui doivent avoir des caractéristiques différentes en particulier sur les soies des pattes.
Le genre Pegoplata possède 2 pd et 2 ad sur le tibia 3.
Le genre Delia a la soie pré alaire soit plus longue que la soie notopleurale postérieure, soit absente ou très courte. L’anépisternum ne possède pas de court poil sous la soie notopleurale antérieure, ou alors s’il est présent la soie préalaire est plus longue que la soie notopleurale postérieure.

Sources :
https://cjai.biologicalsurvey.ca/sffb_29/sffb_29f.pdf
https://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=11&t=194847
https://diptera.info/news.php
https://species.wikimedia.org/wiki/Main_Page
https://www.naturespot.org.uk/
http://www.ukflymines.co.uk/index.php

2019