Eurygaster maura

Eurygaster mauraIdentification : Eurygaster maura est de coloration extrêmement variable, claire, foncée, bariolée ou non. Ce qui la caractérise est le clypéus non enclos par les joues et relativement au même niveau qu’elles, ses buccules arrondies et visibles de profil, l’article 2 des antennes au moins 1,8 fois plus long que le 3ème, les bords latéraux du pronotum droits ou concaves, les angles du pronotum peu saillants, la bordure supérieure du pronotum assez droite au niveau des yeux, et le scutellum généralement orné de deux taches claires en forme de virgule.

Taille : De 8 à 11mm.

Habitat : Elle fréquente les prairies sèches incultes riches en graminées, les bords des routes et des chemins, les cultures, les garrigues, les landes, les friches et les lisières forestières.

Répartition géographique : Espèce ouest-paléarctique, répandue dans toute la France mais plus rare en Basse-Normandie, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie.

Période d’observation : De mai à août.

Hibernation : Adulte.

Oeufs : Ils sont pondus par paquets au printemps, sous les feuilles. Ils éclosent au bout de quelques semaines.

Laves : Elles se nourrissent de graminées et se développent en 5 stades.

Régime : Les adultes se nourrissent de graminées comme les larves, mais aussi d’autres plantes.

Espèces semblables :
Eurygaster testudinaria est la plus proche, elle s’en distingue par les angles du pronotum plus saillants, ses buccules presque planes et peu visibles en vue latérale, son clypéus pus bas que le niveau des joues à l’apex, son article antennaire 2 ne dépassant pas 1,5 fois la longueur du III, sa bordure supérieure du pronotum sinueuse, formant une bosse au niveau des yeux. Tous ces critères ne sont pas forcément très marqués, il faut les regarder dans leur ensemble.
Eurygaster dilaticollis a les bords latéraux du pronotum convexes, les bords externes des cories sont sinués brusquement au premier tiers basal, le scutellum ne possède pas de taches en forme de virgule.
Les autres Eurygaster ont le clypéus enclos par les joues.
Derula flavoguttata a le clypéus enclos par les joues et possède 4 petites taches calleuses claires (deux sur le pronotum et deux sur le scutellum).

Sources :
http://insecte.org/index.php
Les Punaises Pentatomoidea de France, Roland Lupoli et François Dusoulier.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal

2015