Eysarcoris aeneus

Identification : Eysarcoris aeneus est de couleur brun jaunâtre. Elle possède 2 taches métallisées sur les bords antérieurs du pronotum, et des bandes noires métallisées sur le ventre. Les angles huméraux du pronotum sont saillants et dépassent la largeur de l’abdomen. Les bords latéraux antérieurs du pronotum sont distinctement concaves. Il y a a la base du scutellum 2 grandes callosités blanches oblongues.

Taille : 5 à 6mm.

Habitat : Elle affectionne les milieux frais et humides, y compris dans les secteurs semi-ombragés comme les landes, lisières forestières, marais, tourbières, secteurs humides des prairies, forêts en bordures de rivières, abords des étangs.

Répartition géographique : C’est une espèce Paléarctique qui ne dépasse pas le Danemark. En France, elle est répandue partout sauf près des rivages marins, des Alpes du sud et de la région méditerranéenne.

Plantes hôtes : Différentes Lamiaceae : Clinopodium, Galeopsis, Prunella et Stachys. Egalement la Pulicaire dysentérique (Pulicaria dysenterica) de la famille des Asteraceae.

Espèces semblables :
Eysarcoris ventralis n’a pas les angles huméraux du pronotum saillants, les bords latéraux antérieurs du pronotum sont subrectilignes et les 2 callosités blanches à la base du scutellum sont rondes et plus petites.
Eysarcoris venustissimus  possède une grande tache triangulaire noir-violacé métallisé sur le scutellum. Son ventre est entièrement noir métallisé.
Le genre Stagonomus est généralement de teinte plus rougeâtre et ne possède pas de taches métallisées sur le ventre.

Sources :
Les Punaises Pentatomoidea de France, Roland Lupoli et François Dusoulier.

2016