Eysarcoris ventralis

Identification : Eysarcoris ventralis a le ventre entièrement ou partiellement noir violacé métallisé. Elle possède 2 taches noir violacé métallisé sur le bord antérieur du ptonotum. Les angles huméraux de son pronotum de sont pas saillants. Les bords latéraux antérieurs du pronotum sont subrectilignes. Elle possède 2 petites callosités blanches arrondies à la base du scutellum.

Taille : 4,5 à 6 mm.

Habitat : Milieux chauds et humides, zones herbeuses riches en graminées, marais, sansouires.

Répartition géographique : Surtout dans les zones Atlantiques et Méditerranéennes, plus éparpillée ailleurs. Elle est absente du nord et du nord-est du pays.

Plantes hôtes : Graminées (Poaceae) et Cypéracées (Cyperaceae).

Espèces semblables :
Eysarcoris aeneus a les angles huméraux du pronotum saillants, les bords latéraux antérieurs du pronotum sont distinctement concaves et les 2 callosités blanches à la base du scutellum sont plus grandes et oblongues.
Eysarcoris venustissimus possède une grande tache triangulaire noir violacé à la base du scutellum.
Le genre Stagonomus ne possède pas ces taches métalliques en avant du pronotum (parfois quand même des traces de taches plus sombres), les punaises sont en général plus vivement colorées, la pointe du scutellum est souvent claire avec en son centre une zone plus sombre, le ventre ne possède pas de taches métallisées.
Staria lunata est poilue et l’apex de son scutellum est clair.

Sources :
Les Punaises Pentatomoidea de France, Roland Lupoli et François Dusoulier.

2018