Hydrometra sp (genre)

Hydrometra psIdentification : Le genre Hydrometra comprend deux espèces en Europe et en France : Hydrometra stagnorum, la plus commune, et Hydrometra gracilenta, plus rare et plus petit. Leur corps est fin et linéaire. Les antennes de 4 articles sont longues et filiformes. Les pattes sont longues et grêles. La tête est allongée, horizontale et cylindrique. Le rostre est long. La coloration d’Hydrometra stagnorum est brun noirâtre. Les mâles Hydrometra gracilenta sont brun rougeâtre, les femelles brun jaunâtre. Le polymorphisme alaire est fréquent, les formes macroptères rares. Mis à part la taille et la couleur (qui peut varier), ce qui sépare les deux espèces est la distance de la marge antérieure des yeux à l’extrémité de la tête qui est le double de celle de la marge postérieure des yeux à la base de la tête pour H. stagnorum, moins du double chez H. gracilenta. L’extrémité du clypéus est rectangulaire chez Hydrometra stagnorum, arrondie chez Hydrometra gracilenta.

Tailles : De 9 à 13mm pour Hydrometra stagnorum, de 7,5 à 9mm pour Hydrometra gracilenta.

Habitat : On les rencontre sur les bordures calmes de milieux aquatiques, des mares aux cours d’eau. Dans les milieux temporaires, ils se réfugient sous les pierres, les souches où on peut en observer par dizaines lors des phases d’assèchement.

Répartition géographique : Hydrometra stagnorum se trouve dans toute l’Europe jusqu’en Scandinavie et en Afrique du Nord. Hydrometra gracilenta est connue de Suède, Finlande, Transcaucasie, Allemagne, Hongrie, Roumanie, Angleterre, France, Afrique éthiopienne.

Période d’observation : Adultes toute l’année, larves au printemps et en été. Il y a 2 générations par an.

Hibernation : Adulte.

Larve : Elle ressemble à l’adulte en plus petit et plus terne.

Régime : Ils sont prédateurs de petites proies noyées mais aussi de larves aquatiques.

Espèces semblables : Aucune.

Sources :
http://www.insecte.org/
Hémiptères de France, Guide Delachaux

2017

2015