Punaise à pattes rouges (Carpocoris purpureipennis)

Identification : La Punaise à pattes rouges (Carpocoris purpureipennis) a une coloration extrêmement variable, jaune grisâtre, brun foncé, orangé, rouge. Le pronotum présente un ourlet régulier sur son bord antérieur, de coloration généralement plus claire. Les angles du pronotum sont marqués de noir. Ce noir s’étend surtout vers l’avant du pronotum, largement plus que vers l’arrière. Ces angles ne sont pas très saillants, en observant la base de la corie, celle-ci est largement plus proche de l’angle du pronotum que de l’angle antéro-latéral du scutellum. Son abdomen est moins large que le pronotum, ce qui lui donne un aspect plus allongé que rond.Le scutellum ne possède ni une dépression en Y marquée, ni une profonde échancrure au milieu des bords latéraux.
Les jeunes de stade V ont des cercles noirs parfois incomplets sur le connexivum, les angles du pronotum ne dépassent pas du bord latéral des hémélytres, les taches abdominales roses sur les côtés de l’abdomen sont diffuses, les parties sombres sont brunes sur fond ivoire, les bords latéraux du pronotum sont blancs sur la moitié ou moins de leur longueur.

Taille : De 10 à 13,5mm.

Habitat : Grande variété d’habitats secs ou humides, ensoleillés ou semi-ombragés, herbacés ou arborés. On la trouve sur diverses plantes, souvent sur des chardons, des ombellifères, des crucifères et des graminées.

Répartition géographique : Espèce à distribution Eurosibérienne. En France elle vit dans toutes les régions sauf dans le Nord-Pas-de-Calais et dans la majeure partie de lé région méditerranéenne. Au sud de son aire, elle préfère les régions d’altitude un peu plus fraiches où on peut la trouver jusqu’à 1900m.

Période d’observation : De mai à septembre.

Espèces semblables :
Carpocoris melanocerus a l’abdomen aussi large que le pronotum et le scutellum possède une dépression triangulaire.
Carpocoris pudicus possède une nette échancrure au centre des bords latéraux du scutellum et les angles de son pronotum sont arrondis et peu saillants, moins que chez C.purpureipennis.
Carpocoris fuscispinus et Carpocoris mediterraneus atlanticus ont les angles du pronotum très saillants, la base des cories étant à peine plus proche de l’angle du pronotum que de l’angle basal du scutellum. La tache noire sur l’angle du pronotum est étendue le long du bord antéro-latéral (vers la base), mais aussi de l’autre côté le long du bord postéro-latéral.
Les genres Codophila et Antheminia n’ont pas les antennes entièrement noires et sont plus petits.
Pour les jeunes de stade V : C.pudicus a les taches abdominales roses mieux délimitées, localisées et contrastées, les taches sont plus sombres sur un fond plus blanc, les bords latéraux du pronotum sont blancs sur plus de la moitié de la longueur (ce dernier critère me semble variable). C.melanocerus a le connexivum avec des taches sombres remplies, mediterraneus atlanticus et fuscispinus ont les angles latéraux du pronotum qui dépassent le bord latéral des hémélytres.

Sources :
http://insecte.org/index.php
Les Punaises Pentatomoidea de France, Roland Lupoli et François Dusoulier.
http://toutunmondedansmonjardin.perso.neuf.fr/FR/accueil.htm

2018

2017

2016

2015