Punaise grisâtre (Elasmucha grisea)

Punaise grisâtre psIdentification : La Punaise grisâtre (Elasmucha grisea) est de coloration variable, grise, brune, rougeâtre… Le scutellum porte généralement une marque sombre vers le début et la pointe est plus claire. Le connexivum présente une alternance de noir et de blanc. Les pattes sont verdâtres. Les antennes sont claires mais peuvent s’assombrir vers l’apex. Le ventre n’est pas ponctué de noir. Le pronotum présente une dent apicale qui ne dépasse pas la longueur de l’oeil. Les tarses comportent deux articles, caractéristique de la famille.

Taille : 7 à 9mm.

Habitat : On la trouve dans les lisières forestières humides, les bords de rivières, les clairières et les landes ensoleillées tant qu’il y a des arbres développés. On peut aussi la rencontrer dans les jardins.

Répartition géographique : Présente partout en France dans son biotope, plus rare en région méditerranéenne.

Période d’observation : Toute l’année.

Hibernation : Adulte.

Comportement : Les femelles protègent leur ponte en restant immobiles dessus et ne l’abandonne pas en cas de danger. Les larves restent parfois avec leur mère jusqu’au stade 5. La femelle fait vibrer ses ailes en cas de danger pour éloigner les parasites et les prédateurs. Les mâles vivent moins longtemps que les femelles et meurent peu après l’accouplement.

Oeufs : Ils sont pondus sur les feuilles de différents arbres, souvent le bouleau, l’aulne et le noisetier mais aussi sur le charme, le chêne pédonculé, le hêtre, le peuplier, les saules.

Espèces semblables :
Elle ressemble à une Pentatomidae mais ces dernières possèdent 3 articles aux tarses (ce n’est pas toujours facile à voir sur photo).
Elasmucha fieberi a les antennes toutes sombres, son ventre est ponctué de noir, la pointe à l’angle antérieur du pronotum dépasse l’oeil.

Sources :
http://www.insecte.org/
Les Punaises Pentatomoidea de France, Roland Lupoli et François Dusoulier.

2015