Ammophile des sables (Ammophila sabulosa)

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Sphecidae
Sous-famille : Ammophilinae
Tribu : Ammophilini
Genre : Ammophila
Espèce : Ammophila sabulosa

Identification : L’Ammophile des sables (Ammophila sabulosa) a l’abdomen fortement pétiolé. Le premier segment suivant le pétiole est également très fin. L’abdomen a les 3 premiers segments orangés, le 3ème seulement en partie, rarement tout noir. Les derniers segments présentent des reflets bleu métallique. Les pattes sont entièrement noires. La 3ème cellule cubitale est trapézoïdale.
La femelle possède 12 articles aux antennes.
Le mâle possède 13 articles aux antennes et une ligne noire dorsale dans la partie orange de l’abdomen plus ou moins interrompue.

Taille : 16 à 24 mm pour la femelle, 14 à 19 mm pour le mâle.

Habitat : Milieux sablonneux à végétation clairsemée.

Période de vol : De mai à octobre.

Mode de vie : La femelle stocke une à deux chenilles (surtout de noctuelles) dans son nid afin de nourrir sa larve. Elle emmène sa proie jusqu’au nid à pied, parfois en faisant de petits sauts. Le nid est en forme de puits et la femelle scelle son entrée avec de petits cailloux avant de le quitter pour aller chasser.

Espèces semblables :
Ammophila hungarica ne possède pas de reflets métalliques sur l’abdomen, on la trouve dans les régions méditerranéennes et alpines et ses stigmates sont placés au milieu du tergite 1 et non un peu en arrière du milieu.
Ammophila terminata possède les tergites 1 à 3 entièrement rouges. Le mâle ne possède pas de ligne médio dorsale.
Ammophila campestris et Ammophila pubescens ont la 3ème cellule cubitale pétiolée (du côté de la costa de l’aile).
Ammophila heydeni et Ammophila laevicollis ont les pattes 1 et 2 rouge orangé.
Le genre Hoplammophila a le segment qui suit le pétiole un peu plus élargi et noir (elle n’ont de l’orange que sur 2 segments abdominaux, attention à certaines A. sabulosa qui n’ont du orange que sur 2 tergites aussi). Elles sont souvent plus grandes et apprécient d’avantage les zones proches de cours d’eau.
Les genres Issodontia, Palmodes, Prionyx, Podalonia et Sphex ont une silhouette moins effilée.

Sources :
https://www.insecte.org/
Guide des abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d’Europe.

2018