Diplazontinae sp

L’identification des guêpes de la famille des Ichneumonidae est très complexe. Le nombre d’espèce est colossal. Rien qu’en France, il y en aurait plus de 2700, réparties en 525 genres et 33 sous-familles. Je classerais ici les guêpes identifiées au niveau de la sous-famille.

La sous-famille des Diplazontinae se caractérise par 3 dents au bout des mandibules et un premier tergite rectangulaire dorsalement. L’habitus est aussi assez typique.

Elles sont endoparasites des larves de syrphes. Les femelles pondent dans les larves ou les œufs, l’adulte sors de la pupe.

Espèces semblables : A compléter pour les sous-familles.
L’habitus est assez caractéristique.
La famille des Pompilidae a des antennes assez longues, mais formées d’un assez petit nombre (12-13) de grands articles bien visibles, et elle montre de fortes pattes postérieures ornées de redoutables épines.
Les Braconidae ne possèdent pas de nervure 2m-cu (2ème récurrente) qui descend de l’aréole, les tergites 2 et 3 sont fusionnés.

Sources :
https://www.insecte.org/

2018