Osmie cornue (Osmia cornuta)

Identification : L’Osmie cornue (Osmia cornuta) a un corps trapu et un abdomen ovale. Sa langue est longue. Elle possède deux cellules cubitales. La pilosité de son abdomen est rousse, celle du thorax et de la tête est noire.
La femelle possède 12 articles antennaires. Elle possède une brosse de récolte à pollen de couleur roux vif sur la face ventrale de l’abdomen. La pilosité de la tête est entièrement noire. Elle porte de petites cornes sur l’avant de la tête et possède un dard au bout de l’abdomen.
Le mâle possède 13 articles antennaires, n’a pas de brosse sous l’abdomen et possède des poils blancs sur la face. Il ne possède pas de dard.

Taille : 12 à 15mm pour la femelle, 12 à 14mm pour le mâle.

Habitat : Elle fréquente les parcs, les jardins et les chemins.

Comportement : C’est une abeille solitaire. Elle a une langue longue et butine de nombreuses fleurs, avec une préférence pour les Fabacées (trèfle, lupin, robinier) et les Rosacées (pommier, poirier, cerisier). Les mâles sortent quelques jours avant les femelles et les attendent à l’entrée des tubes de nidification. On voit souvent un mâle, posé à l’entrée d’une galerie, se faire déloger par un rival. Les bagarres se limitent à des bousculades car les mâles ne possèdent pas de dard.

Période d’observation : De mars à juin.

Hivernation : En fin d’été ou à l’automne, la mue imaginale a lieu dans les cellules. Les abeilles attendront le printemps suivant pour sortir.

Reproduction : La femelle construit des nids de préférence dans des cavités linéaires (ex : tiges de Bambou, trous d’évacuations d’eau des fenêtres) qu’elle cloisonne avec de la terre mêlée de salive. Avant de pondre dedans, elle nettoie la cavité des restes des hôtes précédents (pupes, glaise…). Elle dispose ensuite ses œufs suivant le sexe : les mâles (oeufs non fécondés), qui émergeront deux semaines avant les femelles (oeufs fécondés), se développent dans les cellules proches de la sortie. Le pollen est transporté sur la brosse ventrale tandis que le nectar est transporté dans le jabot. Après avoir pénétré dans sa galerie, la femelle régurgite le nectar qu’elle a stocké dans son jabot et tasse le « pain d’abeille » (pelote de nectar et pollen) avec son front. À chaque passage après avoir déposé son nectar, elle ressort, fait un demi-tour et rentre à nouveau, cette fois à reculons dans le nid pour y déposer, en faisant fortement vibrer son corps, le pollen fixé sur sa brosse ventrale. Quand la cellule est à moitié pleine, après 10 à 30 voyages, la femelle pond un œuf et construit une paroi frontale avec de l’argile. Elle répète ce manège dans chaque loge qu’elle ferme d’une paroi maçonnée pour passer à la suivante. Elle bouche la galerie une fois son travail terminé. Durant deux mois environ, la femelle construit de tels nids, les uns après les autres.

Espèces semblables :
L’Osmie bicolore (Osmia bicolor) femelle est de même couleur mais elle est plus petite, n’a pas de cornes et ses pattes ont une pilosité rouille. Les mâles sont plus brunâtres. Elle niche dans les coquilles d’escargots.
L’Osmie rousse (Osmia rufa) présente la même taille, des cornes sur le clypeus et la même biologie de nidification mais la pilosité du thorax est rousse et le bout de l’abdomen est noir.

Sources :
https://www.insecte.org/
http://zoologie.umons.ac.be/hymenoptera/page.asp?id=161
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
https://www.futura-sciences.com/planete/

2018