Sphecodes sp

Identification : Le genre Sphecodes est un genre très compliqué voire impossible sur photo. Il en existe 32 espèces en la France. On les reconnait à leur couleur noire et à leur abdomen rouge. Leur nervure basale est très courbée.
Les mâle ont les antennes noueuses.
Les femelles ont les antennes plus « lisses », le passage d’un segment à l’autre est moins marqué.

Habitat : On les rencontre souvent sur les fleurs d’ombellifères et d’Asteraceae, mais aussi sur d’autres plantes nectarifères.

Période d’observation : De mars à septembre.

Biologie : Ce sont des espèces cleptoparasites d’autres abeilles. C’est à dire que leurs larves se nourrissent des provisions des autres. On les appelle aussi abeilles coucou.
Lors de la ponte, la femelle détruit les œufs ou les larves de l’espèce parasitée.
Généralement, les abeilles parasitées sont des abeilles solitaires, et la femelle Sphecodes attends que la propriétaire des lieux ne soit plus là. mais il existe une espèce, Sphecodes monilicornis, qui parasite Lasioglossum malachurum qui est une espèce sociale. La femelle tue les gardiennes une à une pour pouvoir pénétrer dans le nid. Les familles parasitées sont les Halictidae (même famille que les Sphecodes), les Andrenidae et les Colletidae.

Hivernation : Femelle adulte chez presque toutes les espèces, les deux sexes chez au moins une espèce.

Régime : Les adultes se nourrissent de pollen et de nectar, les larves du pollen stocké des hôtes.

Espèces semblables :
Certaines Nomada ont des couleurs similaires mais la nervure basale est bien plus droite.
Osmia andrenoides a elle aussi une nervure basale moins courbée et des yeux assez grands légèrement bleutés.

Sources :
https://www.insecte.org/index.php
http://www.atlashymenoptera.net/biblio/Pauly_2016_Sphecodes%20Belgique%20LQ.pdf
http://unmondedansmonjardin.free.fr/FR/accueil.htm

2018