HÉTÉROCÈRES (papillons de nuit)

Généralités et morphologie

Les Hétérocères sont souvent des papillons crépusculaires et nocturnes (bien qu’un grand nombre s’entre eux soient diurnes). Environ 80% des lépidoptères appartiennent au hétérocères. Les 4 ailes, rabattues pendant le repos, sont tout à fait horizontales ou disposés à la façon des 2 pentes d’un toit. Les nervures sont réduites dans les ailes postérieures, les femelles ont 2 orifices génitaux. Leurs antennes sont filiformes ou pectinées.

Plus d’infos sur les lépidoptères en général ici.

Classification et liste des espèces

1/Les Sésies (Sesiidae) miment les hyménoptères par la forme et la couleur de leur corps. Leur activité est diurne, leurs chenilles sont xylophages.

Il y a environ 57 espèces en France.

2/Les Sphinx (Sphingidae) ont des antennes courtes et rectilignes, avec un petit crochet apical pectiné. Les tibias postérieurs ont 2 paires d’éperons. Les ailes ont un couplage de type freinate, leur nervation est caractéristique. Elles  sont triangulaires et allongées. Les ailes postérieures sont plus petites et sont plus colorées (rose, rouge, jaune, ocelles…) que les ailes antérieures plus neutres et recouvrant le corps.

Les chenilles, souvent très colorées (avec bandes,lignes, ocelles…) ont 5 paires de pattes abdominales. Elles se tiennent dans une posture cambrée qui parfois rappelle vaguement la silhouette du sphinx d’où leur nom. Elles possèdent une corne recourbée (ou scolus) plus ou moins longue parfois dédoublée sur le 11ème segment abdominal. Les variations de coloration peuvent être importantes au sein de la même espèce.

Il existe environ 25 espèces en France.

 

3/Les Zygènes (Zygaenidae) sont des papillons de taille moyenne au corps lourd et souvent de couleur vive. Les antennes sont filiformes renflées à l’apex et longues.

Les chenilles sont épaisses, claires, jaunes avec des macules foncées et poilues, fréquentes sur les plantes basses dans les friches. La chrysalide est incomplète dans un cocon parcheminé fusiforme accolé aux plantes.

Il y a environ 38 espèces en France.

4/Les Noctuelles (Noctuidae) sont généralement de petite ou moyenne taille. La plupart sont nocturnes. La trompe est bien développée, les antennes sont filiformes, les palpes maxillaires sont très réduits. Le thorax et l’abdomen sont velus. Les ailes antérieures sont le plus souvent rectangulaires ou trapézoïdales, les postérieures arrondies.

Il y environ 750 espèces en France.

5/Les Erebidae regroupent les anciennes famiiles des Arctiidae (Écailles) et Lymantriidae, ainsi que des espèces auparavant classées dans les Noctuidae.

6/Les Phalènes (Geometridae) constituent la plupart de nos espèces forestières. Elles volent de nuit ou au crépuscule. Les ailes sont larges et régulières, de couleur terne, avec des lignes, des mouchetures, des rayures dentées transverses… Certaines femelles sont aptères ou brachyptères. Les palpes maxillaires sont très réduits ou nuls. Elles ont 1 paire d’organes tympaniques abdominaux.

Les chenilles sont arpenteuses. Les chrysalides sont obtectées dans le sol avec un léger cocon. Elles pondent souvent au sommet des bourgeons. Les chenilles sont parfois suspendues par un fil de soie à l’extrémité d’une branche.

Il y a environ 600 espèces en France.

7/Les Tortricidae sont de petite taille. Les palpes maxillaires très réduits ou nuls, les palpes labiaux sont dressés (2 ou 3 articles). La tête et le corps sont recouverts d’écailles. Les ailes antérieures sont rectangulaires ou trapézoidales et souvent colorées de bandes ou de taches diffuses. Les ailes postérieures sont gris-ardoisé, semi-circulaires et frangées. Le mâle a souvent un organe odorifique dans le repli costal. Les ailes sont en toit au repos. Les tibias postérieurs ont 2 paires d’éperons.

Les chenilles sont de couleur variable : claires et incolores, grises, vertes, roses, blanches… avec la tête et la plaque thoracique développées. On les trouve sur les arbres fruitiers et forestiers, les fruits, les légumes ou les graines vertes, souvent dans les feuilles roulées ou attachées (ou mineuses dans les tiges). La chrysalide est incomplète (avec un léger cocon), roulée dans les feuilles ou sous les écorces dont beaucoup subissent la diapause.

Il y a environ 630 espèces en France.

 

8/Les Crambidae  ont des palpes qui font plus du double de la longueur de la tête.

Il y a environ 270 espèces en France.

 

9/Les Oecophoridae sont de couleur brune, jaunâtre, noire ou blanche avec des motifs ternes ou au contraire vifs. Les ailes postérieures sont souvent plus large que les antérieures.

Les chenilles sont phytophages, décapeuses et mineuses ou saprophages.

Il y a environ 56 espèces en France.

10/Les Pterophoridae sont de petite taille, avec un corps long et frêle recouvert d’écailles. Leur trompe est bien développée, ils volent au crépuscule. Leurs ailes sont plumeuses et divisées en lobes étroits. Les ailes antérieures sont en 1 ou 2 lames bifides, les ailes postérieures en 3 ou 4 lames profondément entamées et nervulées, chacune fortement frangée (sauf chez les Agdistinae pour qui les ailes ne sont pas séparées en plumes). Les tibias postérieurs sont très longs avec 2 pares de longs éperons. Ils n’ont pas d’organes tympanaux.

Les chenilles sont velues et phytophages, elles vivent à découvert ou dans les tiges. Les chrysalides sont velues ou épineuses.

11/Les Pyrales (Pyralidae)

12/Les Yponomeutes (Yponomeutidae)

13/Les Gelechiidae

14/Les Notodontidae regroupent des papillons de taille moyenne avec un corps robuste et l’abdomen couvert de poils, dépassant généralement assez largement l’angle anal des postérieures. Les antennes du mâle sont généralement bipectinées. Les ailes antérieures sont étroites avec le bord externe plus ou moins oblique et le bord dorsal présentant souvent une dent formée par une touffe de longues écailles. Les postérieures sont petites, unicolores. Les ailes sont en forme de toit au repos. Ils sont répandus dans les bois de feuillus. Ils comptent 40 espèces en France.

 

15/Les Lasiocampidae sont des hétérocères trapus, le plus souvent bruns ou sombres. Les femelles sont le plus souvent strictement nocturnes alors que les mâles de certaines espèces volent bien le jour. Les adultes ne se nourrissent pas. Leurs ailes sont dépourvues de frein et ne sont couplées que par un large recouvrement des ailes antérieures sur les postérieures. Cette absence de frein permet à certaines espèces des postures de camouflage assez sophistiquées. Les chenilles vivent en groupe au moins dans les premiers temps. Elles sont moyennes à grandes et velues. Elles se nymphosent dans un cocon.  Cette famille compte 27 espèces visibles en France.

16/Les Hépiales (Hepialidae) sont des lépidoptères dont l’activité est crépusculaire. Les adultes ont des antennes courtes et sont dépourvus de palpes maxillaires. Les larves se développent dans les racines de diverses plantes.  Cette famille compte 9 espèces visibles en France et environ 400 dans le monde.

17/Les Saturnidés (Saturniidae) comptent 5 espèces en France (une introduite) et plus de 1500 dans le monde. Ce sont de grands papillons nocturnes. Les chenilles sont verruqueuses. La nymphose s’effectue dans un gros cocon de soie résistant.

18/Les Drepanidae sont des lépidoptères de taille moyenne et d’activité diurne ou nocturne. Beaucoup ont l’aspect d’une géomètre. L’extrémité du corps des chenilles est typiquement relevé et souvent conique. Il y a 18 espèces en France.

19/Les Thyrididae sont assez trapus et bien colorés. Ils sont diurnes. Il existe une seule espèce en France.

20/Les Chimabachidae sont de petits lépidoptères robustes automnaux ou printaniers dont les femelles ont des ailes atrophiées. Cette famille compte 3 espèces visibles en France.

21/Les Nolidae

22/Les Psychidae sont des papillons de taille moyenne à petite qui n’ont ni trompe ni palpes maxillaires. Les femelles sont le plus souvent aptères et les chenilles se trouvent dans un fourreau fait à base de divers matériaux agglutinés par des soies. Il y a environ 100 espèces en Europe.

 

23/Les Cossidae ont des chenilles vivant à l’intérieur des troncs d’arbres. il existe 7 espèces en France.

 

24/Les Heterogynidae

Sources :

http://aramel.free.fr/
http://www.papillon-poitou-charentes.org/
http://www.cosmovisions.com/

2 réflexions sur “HÉTÉROCÈRES (papillons de nuit)

  1. Bonjour. J’ai pris en photo un très beau papillon de nuit. Il y en a beaucoup en ce moment. Très allongé. Ailes avec un fond noir. Des bandes blanches + l’extrémité coloré en orange.
    Je cherche son nom. Je peux vous envoyer une photo. Me répondre en MP.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s