Noctuelle de la patience (Acronicta rumicis)

Acronicta rumicisIdentification : La Noctuelle de la patience ou Cendrée noirâtre (Acronicta rumicis) a les ailes antérieures mouchetées de gris clair et gris foncé. Elle possède une virgule blanche près du bord intérieur des ailes contrastant avec le reste de l’aile (plus visible sur les individus foncés). Les ailes antérieures possèdent une tache ronde pupillée.

Taille : 30 à 35mm d’envergure.

Habitat : Elle se rencontre dans divers milieux, principalement mésophiles, aussi en ville.

Répartition géographique : Elle est répandue dans toute l’Europe, on la rencontre un peu partout en France.

Comportement : Elle passe l’hiver sous forme de chrysalide.

Période de vol : Elle vole en  1 ou 2 générations entre mars et juin puis entre juillet et septembre.

Plantes hôtes : Diverses plantes basses comme le Plantain (Plantago), les Patiences (Rumex), Les Ronces (Rubus fruticosus), les Chardons (Cirsium et Carduus), le Houblon (Humulus lupulus), les Saules (Salix), l’Aubépine (Crataegus monogyna)…

Chenille : Elle peut atteindre 38mm de longueur. Le tégument est noirâtre, avec des touffes de soies brunes ou rousses.La région dorsale est ornée de grandes taches blanches. Les flancs sont pourvus d’une bande longitudinale blanchâtre, entrecoupée de taches rouge orangé. Les stigmates sont blancs, la tête est noire marquée de brun.
Les œufs sont pondus en groupes et éclosent au bout d’une semaine environ. On peut voir les chenilles de juin à septembre. Les cocons sont tissés non loin du sol et faits de soie mêlée de poils larvaires.

Espèces semblables :
La virgule blanche sur les ailes aide à l’identifier lorsque celle-ci est bien marquée. Lorsqu’elle ne l’est pas ou peu, c’est plus délicat.
La Noctuelle de l’érable (Acronicta aceris) est souvent plus claire et moins contrastée, mais ce n’est pas toujours le cas.
La Chevelure dorée (Acronicta auricoma) lui ressemble beaucoup mais n’a pas (tout comme les autres) cette virgule aussi blanche et possède souvent des sortes de traits noirs sur les ailes antérieures (en plus du trait basilaire).
La Noctuelle de l’Euphorbe (Acronicta euphorbiae) ne possède pas du tout de trait à la base des ailes, est souvent plus claire et parfois bleutée.
La Noctuelle du Ményanthe (Acronicta menyanthidis) est plus contrastée, noire et blanche.
La Noctuelle mégacéphale (Subacronicta megacephala) a une zone claire postmédiane souvent plus marquée sur l’aile antérieure.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2015

2 réflexions sur “Noctuelle de la patience (Acronicta rumicis)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s