Angéronie du Prunier (Angerona prunaria)

Angerona prunariaIdentification : L’Angéronie du Prunier ou Phalène du noisetier (Angerona prunaria) est un papillon qui présente plusieurs formes.
Le mâle est orangé et finement strié de noir, avec la frange entrecoupée de brun orangé.
La femelle est jaune pâle à soufré, également marquée de fines stries noires généralement moins denses et à frange entrecoupée.
Il existe plusieurs variantes.
La forme corylaria qui présente chez les 2 sexes une épaisse bande distale brune et une autre basale, le reste des ailes est de la couleur normale du sexe concerné.
La forme pickettaria possède dans l’aire terminale une bande supplémentaire de la couleur du fond.
La forme nigrolimbata possède une bordure brune sur la marge des ailes, le reste est normal.
La forme spangbergi ne possède aucun dessin sur les ailes.
La forme fuscaria est entièrement brun foncé.

Taille : 35 à 50mm d’envergure.

Habitat : On la trouve dans les bois clairs, les friches, les haies, les jardins et les zones humides, de la plaine à la moyenne montagne.

Répartition géographique : Elle est répandue dans toute l’Europe, puis en Asie centrale jusqu’au Japon. En France, on la trouve presque partout.

Comportement : Elle vole activement en fin de journée et au crépuscule, vient également à la lumière.

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Une génération entre mai et juillet.

Plantes hôtes : Divers et nombreux arbres et arbustes tels que les Saules (Salix), les Chênes (Quercus), les Ronces (Rubus), le Prunellier (Prunus spinosa), le Prunier (Prunus domestica), le Troène (Ligustrum), les Chèvrefeuilles (Lonicera), l’Aubépine (Crataegus monogyna), le Bouleau (Betula pendula), la Vigne blanche (Clematis vitalba), le Genêt à balais (Cytisus scoparius)…

Chenille : Elle peut atteindre 50mm de longueur. Sa coloration est variable, allant du brun jaunâtre clair au brun grisâtre ou au roux. Les flancs et la région dorsale sont parfois ornés de points et de lignes longitudinales noirâtres. Le premier segment abdominal possède une paire de petites protubérances dorsales. Le 5ème segment de l’abdomen est dorsalement muni d’une paire de longues protubérances coniques. La capsule céphalique est brune.
La ponte a lieu en juillet, l’éclosion en aout. Les chenilles s’alimentent jusqu’en septembre-octobre, puis entrent en hibernation. Elles achèvent leur croissance en mai-juin et se nymphosent entre des feuilles réunies par de la soie.L’émergence a lieu en juin-juillet voire mai.

Espèces semblables : Aucune.

Sources :
http://www.insecte.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s