Grand paon de nuit (Saturnia pyri)

Saturnia pyriIdentification : Le Grand paon de nuit (Saturnia pyri) est le plus grand papillon d’Europe. Ses ailes sont brunes marbrées de clair avec un liseré blanc et brun clair à l’arrière. Son thorax est noir et strié de brun. Sa tête semble couronnée d’un « bonnet blanc ». On l’identifie grâce à la présence de 4 ocelles, qui peuvent servir de leurre ou de moyen d’intimidation, et qui rappellent les plumes de la queue du paon. L’adulte n’a pas de trompe.

Taille : De 10 à 20cm d’envergure.

Habitat : Il fréquente les espaces arborés, les parcs et les jardins, les vallons à végétation arbustive, jusqu’à 1800m dans les Alpes.

Répartition géographique : On le trouve en Europe méridionale jusqu’en Slovaquie. Il est répandu presque partout dans la moitié Sud de la France, beaucoup plus rare vers le Nord ou sa présence est sporadique.

Comportement : Leur vol est crépusculaire et nocturne. Les mâles sont fortement attirés par les phéromones émises par les femelles.

Période de vol : Il y a une génération entre mars et juin.

Plantes hôtes : Pommiers (Malus), Poiriers (Pyrus), Saules (Salix), Peupliers (Populus) et divers autres arbres à feuilles caduques.

Chenille : Elle peut atteindre 120mm de longueur. Le corps est d’un vert jaunâtre vif. Elle possède, dorsalement et latéralement, des tubercules saillants, en grande partie bleus et munis de grandes soies noires. De chaque côté de l’abdomen, sous les stigmates, se trouve une ligne longitudinale blanchâtre. Les pattes sont brunes. L’écusson anal est brun, ainsi qu’une partie des fausses pattes anales. La tête est verte avec un dessin noir en forme de « V ». Les jeunes chenilles sont noires avec des tubercules rouges.
La ponte a lieu en mai-juin. Les œufs éclosent une 15aine de jours après. Les chenilles se nourrissent jusqu’en aout. Les cocons, grands, bruns et piriformes, sont souvent tissés à l’intersection de deux branches. Le stade nymphal dure fréquemment 2 ou 3 ans.

Espèces semblables :
Le Petit paon de nuit (Saturnia pavonia) est plus petit et présente une couleur plus claire que Saturnia pyri avec beaucoup plus de marbrures claires. On observe aussi quelques nuances rougeâtres sur les ailes.

Sources :
http://tela-insecta.net/portail/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s