Halias du saule (Earias clorana)

Identification : La Halias du saule (Earias clorana) a les ailes antérieures uniformément vertes avec une zone blanche le long de la côte.

Habitat : Elle fréquente les milieux humides, les ripisylves, les marais.

Répartition géographique : Elle est répandue dans toute l’Europe, de la Scandinavie jusqu’au Caucase et à l’Oural et à la majeure partie du bassin méditerranéen.

Période de vol : il y a 2 générations en mai-juin puis juillet-août.

Hibernation : Chrysalide.

Plantes hôtes : Saules, principalement le Saule des vanniers (Salix viminalis).

Chenille : Elle peut atteindre 19mm de long. Son corps est assez épais, plus étroit à l’arrière. La région ventrale est vert bleuté clair. Les flancs et la région dorsale sont blanchâtres, voire blanc rosé, avec des lignes longitudinales brunes. Le mésothorax, le métathorax et les segments abdominaux 2 et 8 sont pourvus chacun d’une paire de petites protubérances dorsales, de couleur brun foncé. Les stigmates sont noirs. Elle possède 5 paires de fausses pattes. La tête est vert clair, plus ou moins rétractile. Elle réunit les pousses des plantes hôtes avec de la soie, formant un abri où elle passera son existence.

Cocon : D’aspect naviculaire, il est tissé sur les branches ou les ramilles de la plante nourricière.

Espèces semblables :
Les autres espèces du genre n’ont soit pas la bordure blanche sur la côte, soit le vert de l’aile n’est pas uniforme mais présente des zones parsemées de blanc.

Sources :
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2018

2017