Octogésime (Tethea ocularis)

Tethea ocularisIdentification : L’Octogésime (Tethea ocularis) a les ailes antérieures de couleur gris rougeâtre, souvent avec un éclat violet lilas. Il possède des macules sur les ailes antérieures de couleur grise ou blanche, formant le nombre 80 ou le chiffre 08, avec le centre et les pourtours plus sombres. Deux doubles lignes transversales noires traversent l’aile antérieure, enfermant ces macules, et se terminant à angle droit à la côte (l’aire médiane n’est pas élargie). Les ailes postérieures sont beigeâtres à franges blanches et possèdent des bandes médianes blanchâtres. La face inférieure est blanche avec des bandes transversales grises, et la moitié avant des ailes antérieures est assombrie de gris.

Taille : 32 à 38mm d’envergure.

Habitat : Il fréquente les bois frais, les bords de rivière où croissent peupliers et trembles.

Répartition géographique : On le trouve dans toute l’Europe et dans toute la France, jusqu’à 1500m d’altitude.

Comportement : Pendant la journée, les chenilles se cachent dans une feuille morte enroulée ou entre des feuilles réunies par de la soie.

Période de vol : Il y a 1 ou 2 générations selon la latitude entre mai et septembre.

Plantes hôtes : Peuplier blanc (Populus alba), Peuplier noir (Populus nigra), Tremble (Populus tremula).

Cycle : La ponte a lieu habituellement en juillet ainsi que l’éclosion. Les chenilles s’alimentent jusqu’en septembre octobre.

Chenille : Elle peut atteindre 37mm de longueur. Son corps est jaune pâle tirant sur le gris verdâtre. De chaque côté se trouve une ligne longitudinale jaune clair située au contact des stigmates. La plaque pronotale est gris clair et luisante. Les segments thoraciques et le 8ème segment abdominal ont des points latéraux noirs. La tête est brun ocre, antérieurement tachée de noir.

Cocons : Ils sont tissée entre des feuilles mortes.

Espèces semblables :
L’Or (Tethea or) lui ressemble mais ces ailes antérieures sont plutôt grises, rarement brunâtres, ses macules sont moins marquées, les 2 doubles lignes des ailes antérieures s’écartent vers la côte, l’aile postérieure a des franges grises et le dessous des ailes est gris brunâtre pratiquement sans dessin.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
http://ukmoths.org.uk/index.php

2017

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s