Pandemis heparana

Pandemis heparanaIdentification : Pandemis heparana a les ailes brun jaunâtre à brun roux et présentant deux bandes, une basale et une médiane, plus foncées. Une tache de même coloration est également présente au dessus de l’apex des ailes antérieures, sur la côte. La ligne médiane présente une pointe. Le mâle présente une profonde échancrure sur le 2e article de l’antenne.

Taille : 16 à 24mm d’envergure.

Habitats : Forêts, parcs et jardins.

Répartition géographique : On la trouve dans toute l’Europe et le Moyen-Orient jusqu’à la Sibérie, en Chine, en Corée et au Japon.

Comportement : La chenille est très vive dans ses mouvements et se tortille et se laisse tomber au bout d’un fil de soie lorsqu’on la touche. Elle s’alimente aux dépens des feuilles et des fruits retenus entre eux par un tissage. Sur feuille, la jeune chenille confectionne à la face inférieure un petit tube soyeux d’où elle mord l’épiderme et le parenchyme. Lorsqu’elle est plus développée, elle dévore le limbe dans toute son épaisseur en l’attaquant sur le bord ou en le perforant. Sur fruit, elle consomme l’épiderme et la pulpe par plages plus ou moins larges formant des broderies.

Hibernation : Chenille, dans un cocon soyeux tissé sous l’écorce ou dans des abris divers.

Période de vol : Il y a 2 générations par an en mai-juin puis juillet-octobre.

Plantes hôtes : Nombreux arbres, arbustes et autres plantes comme le Pommier (Malus), le Poirier (Pyrus), les Prunes (Prunus), les Groseilles (Ribes), les Framboises et Ronces (Rubus), les Érables (Acer), les Aulnes (Alnus), les Armoises (Artemisia), les Bouleaux (Betula), les Charmes (Carpinus), les Châtaigniers (Castanea) , les Cornouillers (Cornus), les Noisetiers (Corylus), le Cognassier (Cydonia), les Érigeron (Erigeron), le Fraisiers (Fragaria), les Noyers (Juglans), les Lins (Linum), les Chèvrefeuilles (Lonicera), les Mûriers (Morus), les Myrtes (Myrica), les haricots (Phaseolus), l’Arbre au liège de l’Amour (Phellodendron), les Peupliers (Populus), les Chênes (Quercus), les Roses (Rosa), les Oseilles (Rumex), les Saules (Salix), les Sorbiers (Sorbus), les Tilleuls (Tilia), les Trèfles (Trifolium), les Airelles (Vaccinium) et le Théier (Camellia sinensis).

Cycle : Plusieurs centaines d’œufs sont pondus groupés (des groupes de quelques dizaines d’œufs à la fois) à la face supérieure des feuilles. Ils éclosent au bout de 2 à 3 semaines, les chenilles se nourrissent jusqu’à la fin de l’été, puis reprennent leur activité au printemps, la nymphose a lieu vers juin et l’émergence 2 à 3 semaines plus tard.

Oeufs : Ils sont de couleur vert clair.

Chenille : Elle peut atteindre 22 mm de longueur. Elle est entièrement de couleur uniforme vert clair à jaunâtre. Le dos présente de petites taches claires à la base des poils.

Chrysalide : Elle est enfermée dans un cocon tissé dans des feuilles enroulées. D’abord verdâtre, elle devient brun-rouge foncé. Elle mesure jusqu’à 12 mm de long.

Espèces semblables :
Les autres Pandemis n’ont pas cette pointe sur la bande centrale des ailes. Pandemis cerasana peut tout de même avoir une petite bosse à cet endroit.
Pandemis cerasana a la limite de la bande basale régulière et bordée d’une fine bande plus sombre.
Cacoecimorpha pronubana et Adoxophyes orana ont des dessins un peu différents.

Sources :
http://www.insecte.org/
http://ukmoths.org.uk/index.php
http://wbd.etibioinformatics.nl/bis/tortricidae.php?menuentry=inleiding
http://www7.inra.fr/hyppz/RAVAGEUR/3panhep.htm
http://liboupat2.free.fr/

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s