Point d’exclamation (Agrotis exclamationis)

Agrotis exclamationisIdentification : Le Point d’exclamation ou Double-tache (Agrotis exclamationis) a les ailes antérieures de coloration variable, grises à brunes. Il possède 3 taches sur les ailes antérieures : une claviforme, généralement très noire ; une orbiculaire, plus petite et beaucoup plus discrète ; une réniforme, souvent bien assombrie. Les ailes postérieures sont blanchâtres à beiges, avec les nervures assez apparentes. Il possède un collier noir caractéristique à l’avant du thorax.

Taille : 30 à 40mm d’envergure.

Habitat : Elle est peu exigeante et fréquente les milieux ouverts, souvent cultivés.

Répartition géographique : On la trouve partout en Europe, sauf dans l’extrême nord. Partout en France, y compris en Corse.

Comportement : Il est facilement attiré par la lumière. Les chenilles sont nocturnes et se cachent dans le sol pendant la journée. Elles se nourrissent des feuilles, des tiges et des racines des plantes hôtes.

Période de vol : Il y a 1 à 2 générations entre mai et septembre.

Plantes hôtes : Diverses plantes herbacées comme les Patiences (Rumex), les Plantains (Plantago), le Mouron blanc (Stellaria media), le Chénopode blanc (Chenopodium album), la Rave (Brassica rapa), la Betterave (Beta vulgaris), les Laitues (Lactuca), des Graminées…

Cycle : Les œufs sont pondus sur les feuilles et les tiges en juin-juillet. Ils éclosent en juillet. La fin de la croissance larvaire a lieu en automne, la nymphose au printemps de l’année suivante, l’émergence en mai-juin.

Chenille : Elle peut atteindre 38mm de longueur. Le corps est brun roux ou brun grisâtre. La région ventrale est gris clair. La région dorsale est longitudinalement marquée de 3 lignes sombres, brunâtres ou noirâtres (il y a parfois également une série de dessins cunéiformes sombres). Les soies sont courtes, issues de points brun foncé ou noirâtres. La tête est brun clair avec des dessins brun foncé.

Cocon : Il se situe sous terre.

Espèces semblables :
Les individus qui n’ont pas les taches claviformes très noires, peuvent être confondus avec d’autres espèces du genre. Le collier noir à l’avant du thorax est alors déterminant pour cette espèce.

Sources :
http://www.insecte.org/
http://www.lepiforum.de/
http://ukmoths.org.uk/index.php

2017

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s