Truie (Idaea biselata)

Idaea biselataIdentification : La Truie (Idaea biselata) a les ailes de couleur blanchâtre, avec un point cellulaire noir net sur chaque aile. Les lignes anté et postmédianes sont estompées, la ligne postmédiane est courbe et brune, l’aire terminale est brun noirâtre parcourue d’une ligne sinueuse de la couleur du fond.
Il existe plusieurs variantes :
Les ailes sont uniformément envahies de gris noir.
L’aire distale est fortement assombrie, présence d’une ligne subterminale claire.
La bordure antémarginale est estompée.
Les lignes transversales sont estompées.

Taille : 15 à 20mm d’envergure.

Habitat : Elle fréquente les sous bois humides, les lisières, les haies… en plaine et en basse montagne.

Répartition géographique : C’est une espèce Européenne dont l’aire s’étend jusqu’en Corée. On la trouve presque partout en France.

Comportement : Elle peut se rencontrer en fin de journée, mais vient également à la lumière. Les chenilles peuvent s’alimenter en hiver lorsqu’il fait suffisamment chaud. Elles semblent préférer les feuilles fanées, voire en décomposition. Quand on les dérange, elles se laissent tomber et prennent la forme d’un crochet. Les adultes butinent lesinflorescences des cirses et des eupatoires.

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Il y a 1 ou 2 générations selon le climat entre juin et septembre.

Plantes hôtes : Aulnes (Alnus), Tilleuls (Tilia), Noisetiers (Corylus), Ronce (Rubus fructicosus), Renouée des oiseaux (Polygonum aviculare), Pissenlit (Taraxacum) ainsi que de nombreuses autres plantes basses.

Cycle : La ponte a lieu en juillet, l’éclosion en aout. La croissance larvaire se termine vers la fin avril et la nymphose a lieu en mai. L’émergence a lieu vers juin.

Chenille : Elle peut atteindre 22mm de longueur. Le corps est grêle, encore plus étroit proche de la tête. Le tégument est ridé transversalement, gris ou brun grisâtre, avec des taches dorsales sombres en forme de « V ». la capsule céphalique est échancrée. il existe également une forme brun jaunâtre clair (qui conserve les dessins caractéristiques en « V »).

Cocon : Il se situe en terre.

Espèces semblables :
L’Acidalie retournée (Idaea trigeminata) a la bande sombre postmédiane moins marquée, résultant plutôt d’une suite de taches sombres rondes.
L’Acidalie familière (Idaea fuscovenosa) a la cote de l’aile antérieure assombrie.
L’Acidalie maritime (Idaea deversaria) et l’Acidalie sobre (Idaea straminata) ont un point discal généralement moins gros.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
http://ukmoths.org.uk/index.php
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT

2015

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s