Zygène du trèfle (Zygaena trifolii)

Zygaena trifoliiIdentification : Le Zygène du trèfle ou Zygène des prés (Zygaena trifolii) a les ailes antérieures noires avec 5 taches rouges de taille variable, plutôt grandes. Les taches 3 et 4 sont accolées. Les taches 4 et 5 ont sensiblement la même taille. La tache 4 est plus grande que la tache 3. Les ailes postérieures sont rouges avec un liseré noir large s’amincissant à l’angle anal. Ses antennes présentent un renflement à leur extrémité, formant une massue.

Habitat : On le rencontre dans les prairies humides, les terres basses du littoral, les marais, les rivages des cours d’eau, les terrains calcaires et les bords des chemins, jusqu’à plus de 2 000 mètres d’altitude.

Répartition géographique : On le trouve en Europe, du Portugal à la Pologne, à la Biélorussie, manque en Écosse, en Irlande, en Scandinavie et dans la moitié orientale de l’Europe à partir de l’est de l’Autriche. Il est présent en Afrique du Nord. On le trouve partout en France.

Période de vol : Généralement 2 générations de mai à septembre.

Plante hôte : Trèfles (Trifolii) et Lotiers (Lotus).

Chenille : Elle peut atteindre 22mm de longueur. Elle est trapue, son corps brusquement rétréci à chaque extrémité, de couleur vert bleuté et pourvue d’une double rangée de taches dorsales noires. Elle possède des dessins jaunes dorso-latéraux, et parfois, une paire de rangée latérales de taches noires. La tête est noire et rétractile.
En Europe septentrionale où il n’y a qu’une génération, la ponte a lieu en juin-juillet. Les oeufs sont déposés en petits groupes sur la plante hôte. Après avoir commencé à se nourrir, les chenilles entrent en hibernation. Elles se réalimentent au printemps suivant. La plupart d’entre elles parviennent à leur taille maximale en mai-juin, tandis que d’autres hivernent une seconde fois. Fixé sur un brun d’herbe ou une plante basse, le cocon est allongé, brillant, jaunâtre ou blanchâtre.

Espèces semblables :
Aucune avec les taches 3 et 4 bien accolées.
Il existe toutefois des formes de Zygène du trèfle avec les taches 3 et 4 bien séparées, donc plus difficiles à identifier :
Le Zygène des bois (Zygaena lonicerae) a la bordure noire de l’aile postérieure large tout au long de la marge. Sa tache 4 est souvent carrée. L’apex des ailes est pointu. Les antennes sont longues et effilées.
Le Zygène des Thérésiens (Zygaena viciae) est plus petit, les antennes sont longues et sans renflement marqué à l’extrémité, la tache 3 est bien plus petite que la tache 4 qui est carrée, la bordure noire de l’aile postérieure est irrégulière.
Le Zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae) forme à 5 taches a la tache 4 rectangulaire et sont côté le plus long est perpendiculaire au bord de l’aile.
Le Zygène de la coronille (Zygaena ephialtes) possède une ceinture abdominale rouge.
Le Zygène du lotier (Zygaena loti) possède des poils bruns sur les pattes et le thorax, les taches 5 et 6 sont fusionnées formant une grande tache en forme de faux (apparaît donc comme ayant 5 taches).
Le Zygène des sommets (Zygaena exulans) possède un collier grisâtre et des pattes claires. Les ailes sont souvent translucides, bordées de clair chez les femelles. On le rencontre en altitude.

Sources :
http://www.fleetingwonders.com/indexaccueil-f.php
http://www.quelestcetanimal.com/#fragment-6500
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
Papillons de France, Tristan Lafranchis

2016

2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s