Argus bleu céleste (Polyommatus bellargus)

Polyommatus bellargusIdentification : L’Argus bleu céleste ou Bel argus (Polyommatus bellargus) a une frange blanche coupée de noir.
Le mâle a la face supérieure des ailes bleu azur brillant
Chez la femelle, la face supérieure est brun chocolat à lunules submarginales orange sur les ailes postérieures. Les ailes antérieures peuvent avoir des traces oranges, et possèdent un trait dans le cellule.Une suffusion bleue n’est pas rare.
La face inférieure est brun grisâtre teintée de bleu à la base des ailes postérieures et à triangle blanc. Le point postdiscal de l’espace 2 est décalé vers la base de l’aile. Il y a 1 à 2 points cellulaires sur la face inférieure des ailes antérieures très rarement absent).

Habitat : Il fréquente les pelouses calcaires sèches abritées par des boisements ou des fourrés, jusqu’à 2000m.

Répartition géographique : Il est répandu et localement commun dans le sud et le centre de l’Europe jusqu’au sud de la Grande-Bretagne et des pays Baltes. Il est absent de la plupart des îles méditerranéennes (sauf les Baléares).

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Il y a généralement 2 générations de mi-mai à juin puis de juillet à septembre (plus abondante).

Plantes hôtes : Légumineuses, la croissance se termine dans des nids de fourmis des genres Lasius, Plagiolepis et Myrmica.

Chenille : Elle peut atteindre 16mm de longueur. Le corps est trapu, vert foncé, avec 2 bandes longitudinales jaunes sur le dos. Sous les stigmates, de chaque côté, il y a une double ligne longitudinale jaune. La tête est rétractile, noire et luisante. Sa pilosité est sombre. Les œufs sont pondus isolément sur la plante hôte et éclosent au bout de 2 à 3 semaines. Les chenilles de la 1ère génération terminent leur développement en 1 mois, celles de la 2de hibernent au pied de la plante hôte après un début de croissance. Leur développement s’achève ensuite au printemps. La nymphose a lieu dans la litière ou sous le sol, à faible profondeur. Elle dure environ 3 semaines.

Espèces semblables :
Le Bleu nacré (Polyommatus coridon) mâle a le dessus des ailes à bordure grise plus large. L’apex des ailes antérieures est un peu plus pointu. Le dessus des ailes chez les femelles est généralement d’un brun moins chaud et sans suffusion d’écailles bleu clair. Il y a souvent moins de lunules oranges, surtout sur l’aile antérieure (dessus). Le dessous des ailes est plus contrasté avec un fond plus sombre (femelle) et des points noirs plus petits (respectivement pour les deux sexes). Les lunules orange du dessous sont plus petites et plus souvent absentes des ailes antérieures. Il vole à partir du mois de juillet.
Le Bleu-nacré espagnol (Polyommatus hispana) mâle a le dessus des ailes à bordure grise plus large. La femelle est assez semblable à celle de C.coridon mais je n’ai pas vraiment de critère pour éliminer P.bellargus. On le rencontre surtout en région méditerannéenne (attention aux départements limitrophes).
L’Azuré du thym (Pseudophilotes baton) ne possède que 5 taches oranges sur le dessous de l’aile postérieure.
L’Azuré des orpins (Scolitantides orion) a des taches noires très marquées sur le dessous et les lunules oranges du dessous de l’aile postérieure formant une bande étroite.
Les autres n’ont pas de point cellulaire ou les franges non entrecoupées de noir.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
http://www.insecte.org/

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s