Belle dame (Vanessa cardui)

Vanessa carduiIdentification : La Belle dame ou Vanesse du/des chardon(s) (Vanessa cardui) a la face supérieure orange à taches noires. L’apex de l’aile antérieure est noir à taches blanches. La face inférieure de l’aile postérieure est marbrée de brun-gris, à 4 ocelles postdiscaux bleuâtres cerclés de jaune. La base du dessous de l’aile antérieure est rose à taches noires.

Habitat : Les migrateurs s’observent dans tous types de milieux, jusqu’à 3000m, parfois plus haut. A plus basse altitude, elle s’observe dans de nombreux habitats ouverts.

Répartition géographique : Elle est répandue et commune partout en Europe. Elle est non résidente, sauf aux Canaries, à Madère et dans quelques secteurs méditerranéens. Son abondance est très variable dans le nord de son aire. C’est une migratrice qui quitte l’Europe septentrionale pour l’Europe méridionale et l’Afrique du nord en hiver.

Période de vol : Il y a plusieurs générations se chevauchant après la première vague de migration en avril. Toute l’année dans le sud mais principalement de juin à septembre dans le nord.

Plante hôte : Nombreuses espèces de familles variées comme les chardons, les cirses, les armoises, les vipérines, les mauves, les orties, les bardanes…

Chenille : Elle peut atteindre 28mm de longueur. Le tégument est noir, saupoudré de points blancs. Les scoli sont jaunâtres ou noirs. Les flancs sont ornés, sous les stigmates, d’une ligne longitudinale jaune, pratiquement continue. La région ventrale est marquée de brun rougeâtre. La tête est noire. Les œufs sont pondus isolément sur la face supérieure des feuilles. Ils éclosent au bout d’environ 1 semaine. Les chenilles s’alimentent dissimulées entre des feuilles réunies par de la soie, et la nymphose a lieu elle aussi entre 2 feuilles. Le développement larvaire dure environ 1 mois, le stade nymphal environ 2 semaines.

Espèces semblables :
La Belle américaine (Vanessa virginiensis) possède un petit point blanc sur le bord externe de l’aile antérieure (dans la partie orange) et le dessous des ailes postérieures possède 2 gros ocelles.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s