Cuivré fuligineux (Lycaena tityrus)

 

Lycaena tityrusIdentification : Le Cuivré fuligineux (Lycaena tityrus) mâle a la face supérieure des ailes brun charbonneux avec des taches noires et une frange blanche. Les ailes postérieures et parfois les antérieures peuvent posséder les taches oranges submarginales (plutôt à partir de la 2ème génération).
La femelle a la face supérieure des ailes antérieures brune à suffusion orange étendue (surtout à la 1ère génération) et à taches noires. Les ailes postérieures sont brun sombre à lunules marginales oranges (plus réduites à partir de la 2ème génération) et points noirs.
Les ocelles noirs de la cellule 1b sont décalés vers la base de l’aile.
La face inférieure est gris jaunâtre à bande submarginale orange entrecoupée et à nombreuses taches noires sur les ailes postérieures. La base du dessous des AP possède 3 points noirs. Le dessous de l’AA possède généralement une double rangée de taches noires submarginales et est gris jaunâtre pour le mâle et possède une zone orangée pour la femelle.

Habitat : Il fréquente les pelouses et les prairies diverses, habituellement avec arbustes, les landes et les ravins abrités jusqu’à 2500m.

Répartition géographique : Il est assez répandu et généralement commun dans la plus grande partie de l’Europe, du Portugal au Danemark et aux pays Baltes. Il est absent des îles Britanniques et méditerranéennes, sauf la Sicile et Samos.

Période de vol : Il y a 1 à 3 générations selon la latitude et l’altitude. Trois dans le sud de mi-avril à octobre, une seule en fin d’été en altitude.

Hibernation : Chenille à la base de la plante hôte.

Plantes hôtes : Principalement l’Oseille commune (Rumex acetosa), rarement d’autres oseilles (Rumex).

Espèces semblables :
Le Cuivré commun (Lycaena phlaeas) a le dessous des ailes très différent, sans grosses taches noires et à fine ligne submarginale orange. Il possède également une petite queue à l’aile postérieure.
La femelle du Cuivré des marais (Lycaena dispar) a les 2 ocelles noirs de l’espace 1b alignés avec les autres sur le dessus de l’aile antérieure. Le dessous de l’aile postérieure est gris bleuté, possède une petite strie noire et seulement 2 points noirs à la base.
La femelle du Cuivré écarlate (Lycaena hippothoe) a aussi les ocelles de l’espace 1b alignés avec les autres sur le dessus des ailes antérieures et souvent 2 points basaux sur le dessous des ailes postérieures.
Le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron) sous-espèce alciphron ne possède que 2 points noirs basaux sur le dessous des ailes postérieures, la bande orange submarginale du dessous des ailes postérieures est souvent continue, le dessous des ailes postérieures est plutôt de couleur gris clair ou brun ocre à petit lavis bleu à la base (pas toujours) et le dessous de l’aile antérieure ne possède généralement qu’une rangée de taches submarginales noires.
Le Cuivré de la bistorde (Lycaena helle) est rare et localisé dans les Ardennes, les Vosges, le Jura, le Massif central et l’est des Pyrénées entre 400 et 1800m. Le dessous des ailes postérieures possède des lunules blanches bordant les petites taches noires qui bordent elles-mêmes la bande submarginale orange.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.
Papillons de France, Tristan Lafranchis

2017

2015

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s