Grand mars changeant (Apatura iris)

Apatura irisIdentification : Le Grand mars changeant (Apatura iris) a un ocelle noir liseré d’orange près du bord interne des ailes postérieures. Il n’y a pas d’ocelle sur les ailes antérieures, juste une tache plus sombre indistincte. Le mâle a des reflets bleu-violet. La face inférieure des ailes antérieures a un grand ocelle bordé d’orange. La face inférieure des ailes postérieures a une bande blanche très marquée et indentée.

Habitat : Il fréquente les forêts caducifoliées et mixtes claires, les clairières, les lisières, les allées forestières, les parcs et les ripisylves, jusqu’à 2000m, parfois plus haut en montagne.

Répartition géographique : Il est répandu en Europe mais absent des régions méditerranéennes et septentrionales. Il est en expansion vers le nord en a tendance a entreprendre des migrations.

Comportement : Il est attiré par les excréments, la sueur et le goudron chaud des routes. Il se tient sur les feuilles des arbres plusieurs mètres au-dessus du sol

Période de vol : Il y a 1 génération de mi-juin à mi-août.

Plante hôte : Divers Saules (Salix), parfois Aulnes (Alnus) et Peupliers (Populus).

Chenille : Elle peut atteindre 50mm de longueur. Le corps est épais, effilé à l’arrière. L’extrémité postérieure est bifide. Le tégument est vert, parsemé de petits points blanc jaunâtre. La tête est verte, avec 2 longs processus à apex brunâtre. Il y a sur chacun d’eux une ligne blanc jaunâtre qui se prolonge sur la région dorsale du thorax.
Les œufs sont pondus isolément sur la face supérieure des feuilles en août et éclosent au bout d’environ 15 jours. En automne, après sa 2ème mue, la chenille entre en hibernation. Elle se réalimente dès mars et achève son développement vers la fin juin. La chrysalide évoque une feuille et le papillon sort au bout d’environ 2 semaines.

Espèces semblables :
Le Petit mars changeant (Apatura ilia) possède un ocelle sur le bord externe des ailes antérieures. Le dessous des ailes est moins contrasté, sans bande blanche aux ailes postérieures (il possède juste une bande un peu plus claire mais qui tranche beaucoup moins avec la couleur de fond de l’aile)

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s