Marbré de vert (Pontia daplidice)

Identification : Le Marbré de vert (Pontia daplidice) a la face supérieure des ailes blanche à apex noir contenant de nombreuses taches blanches. La tache discale noire est coupée par une strie blanche. La face inférieure de l’aile postérieure est vert olive à taches blanches de taille irrégulière. La face inférieure de l’aile antérieure possède une tache discale qui atteint la côte.
La femelle possède une tache noire sur le dessus de l’aile antérieure, près du bord interne et sous la tache discale, que le mâle n’a pas.

Habitat : Friches, pelouses, prairies, lits de rivières, paysages ouverts, zones dénudées jusqu’à 2200m (voire 2900m pour les migrateurs).

Répartition géographique : Il est commun en région méditerranéenne, plus rare ailleurs, mais des individus migrateurs peuvent être observés partout en France.

Période d’observation : De mars à octobre en 2 à 4 générations.

Hivernation : Chrysalide.

Plantes hôtes : Résédas et Crucifères.

Oeufs : ils sont pondus isolément sous les feuilles ou sur les fleurs, et éclosent au bout de 7 à 10 jours.

Chenille : Elle peut atteindre 25mm de long. Elle est vert bleuté avec de petites verrues noires et deux bandes jaunes longitudinales sur le dos. Une bande jaune est également présente au niveau des stigmates. La tête est vert bleuté, marquée de jaune.

Espèces semblables :
La strie blanche coupant la tache discale noire sur le dessus de l’aile antérieure est caractéristique, ainsi que le fait que cette même tache atteigne la côte de l’aile sur le dessous de cette dernière (ce dernier point est un peu plus ambigu selon les individus des autres espèces).

Sources :
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis

2017