Mélitée du plantain (Melitaea cinxia)

Melitaea cinxiaIdentification : La Mélitée du plantain (Melitaea cinxia) a la face supérieure des ailes orange à traits bruns noirs plus ou moins marqués. Elle possède une rangée de points noirs aux ailes postérieures, sur le dessus comme sur le dessous. Le dessous de l’aile postérieure a des nervures claires et des taches basales noires.

Habitat : Elle fréquente les pelouses sèches et les pâtures, les bords des routes, les cultures en déprise, les landes sableuses, les berges des cours d’eau, les fourrés, les coupes forestières et les versants riches en fleurs jusqu’à 2500m.

Répartition géographique : Elle est répandue et localement commune en Europe jusqu’au sud-ouest de la Finlande. Elle est absente des îles méditerranéennes (sauf la Sicile et Corfou), des îles Britanniques (sauf les îles Anglo-Normandes et Wight) et de l’essentiel de la Fennoscandie.

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Il y a 2 générations de mai à juin puis d’aout à septembre dans le sud, une seule de mai à mi-juillet ailleurs.

Plante hôte : Divers plantains, centaurées, épervières, véroniques…

Chenille : Elle peut atteindre 25mm de longueur. Le corps est noir, avec des séries transversales de gros points blancs. Elle possède des scoli courts et noirs. Les fausses pattes sont brun rougeâtre. La tête est rougeâtre.
Lorsqu’il n’y a qu’une génération, la ponte à lieu en juin. Les œufs sont pondus en groupes sur la face inférieure des feuilles et éclosent au bout d’environ 3 semaines. Les chenilles hibernent après la 4ème mue et l’achèvement du développement larvaire a lieu vers fin avril. Le stade nymphal dure environ 3 semaines. La chrysalide est suspendue à des tiges. Avant l’hiver, les chenilles vivent dans une toile commune. Vers fin février, elles vont prendre le soleil sur la paroi externe de leu toile et elles se réalimentent peu après.

Espèces semblables :
La Mélitée des centaurées (Melitaea phoebe) peut parfois posséder des points noirs sur les ailes postérieures au même endroit, mais ces derniers sont rarement aussi marqués et ne se trouvent que sur le dessus des ailes et jamais sur le dessous. Elle possède une lunule beaucoup plus grande que les autres à l’aile antérieure.
Les autres mélitées ne possèdent pas de points noirs sur les ailes.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
Papillons de France, Tristan Lafranchis

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s