Mélitée orangée (Melitaea didyma)

Melitaea didymaIdentification : La Mélitée orangée ou Damier orangé (Melitaea didyma) mâle a la face supérieure des ailes orange vif à taches arrondies ou rectangulaires.
La femelle, variable, est plus suffusée de gris, surtout aux ailes antérieures, avec des taches noires plus grandes.
Le dessous des ailes postérieures a des nervures blanches, des taches noires basales, 2 bandes rouge-orange et des taches noires arrondies près de la marge.

Habitat : Elle fréquente les habitats chauds : prairies sèches et caillouteuses, steppes, coupes forestières, généralement à moins de 1000m d’altitude, mais certaines sous-espèces jusqu’à 2400m.

Répartition géographique : Elle est répandue et commune dans le sud et le centre de l’Europe, dans de nombreuses îles méditerranéennes. Elle est absente des pays du nord-ouest de l’Europe.

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Les générations estivales sont plus petites que les vernales. Il y a 1 à 3 générations de mi-avril à septembre selon la latitude et l’altitude. De début juin à fin juillet pour les univoltines.

Plante hôte : Nombreuses plantes basses comme les plantains, les linaires, les véroniques, les mufliers, les épiaires, les armoises…

Chenille : Elle peut atteindre 28mm de longueur. Le corps est blanchâtre avec divers traits noirs. Dorsalement, il y a une paire de rangées de taches orangées d’où sont issus des scoli blancs grisâtres. Les flancs sont munis, sous le niveau des stigmates, d’une série de petites zones orangées qui entourent des scoli colorés comme tous les autres. La tête est brun rougeâtre.
Les oeufs sont pondus en paquets. Les chenilles de la dernière génération hibernent et se nymphosent au printemps. Le stade nymphal dure environ 15 jours.

Espèces semblables :
Aucune en France, le dessous des ailes est caractéristique ainsi que la couleur et marques noires du mâle.
La Mélitée du bouillon blanc (Melitaea trivia) lui ressemble beaucoup mais se rencontre en Espagne, Portugal et Europe de l’est à partir de l’Italie.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste).
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste).
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s