Myrtil (Maniola jurtina)

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Nymphalidae
Sous-famille : Satyrinae
Tribu : Satyrini
Genre : Maniola
Espèce : Maniola jurtina

Identification : Le Myrtil (Maniola jurtina) a le dessous de l’aile postérieure brun jaune avec une large bande postdiscale plus claire. Il possède parfois de petits ocelles noirs dans cette bande. Le dessous de l’aile antérieure est orange à marge brune avec un ocelle noir pupillé de blanc.
Le mâle a la face supérieure des ailes brune avec un ocelle noir pupillé de blanc et une large bande androconiale.
La femelle a la face supérieure brune avec une aire jaune-orange d’étendue variable sur l’aile antérieure et un gros ocelle noir pupillé de blanc parfois double.

Habitat : On le trouve dans les endroits herbeux jusqu’à 2000m mais il est rare en montagne.

Répartition géographique : On le trouve partout en France et il est répandu dans presque toute l’Europe sauf le centre et le nord de la Fennoscandie.

Période de vol : Il y a une génération de mai à début octobre.

Hivernation : Chenille, qui peut être active en hiver par temps doux.

Plantes hôtes : Grande diversité de graminées.

Oeufs : Ils sont pondus isolément sur les brins d’herbes.

Chenille : Elle peut atteindre 25mm de long. Corps épais, aminci à l’arrière et recouvert d’une pilosité blanche bien développée. Le tégument est vert jaunâtre dorsalement, vert foncé ventralement. Elle possède une ligne longitudinale vert jaunâtre sur les flancs, sous les stigmates. Les pointes de l’écusson anal sont plus ou moins blanchâtres. La tête est vert bleuté.

Chrysalide : Elle est suspendue aux tiges des graminées.

Espèces semblables :
Le Faune (Hipparchia statilinus) possède sur le dessous de l’aile antérieure, en avant du point cellulaire, une ligne sombre précédée d’une plage claire.
Le Misis (Hyponephele lycaon) et le Louvet (Hyponephele lupina) ont le dessous de l’aile postérieure plutôt gris que brun jaune sans petits ocelles noirs. Les femelles possèdent deux ocelles sur le dessus des ailes antérieures.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2018

 

2016