Petit sylvain (Limenitis camilla)

Limenitis camillaIdentification : Le Petit sylvain (Limenitis camilla) a la face supérieure des ailes brun sombre barrée de blanc. La face inférieure des ailes est brun orange. Le dessous des ailes postérieures possède une zone basale grise à petites rayures noires et 2 rangées de taches noires (visibles aussi sur le dessus). Les sexes sont semblables.

Habitat : Il fréquente les boisements caducifoliés humides, les hêtraies et les forêts mixtes, les bosquets denses, les coupes et les lisières forestières, souvent près de petits cours d’eau, ripisylves, jusqu’à 1500m.

Répartition géographique : Il est répandu dans le centre et le sud de l’Europe, des Cantabriques au sud de l’Angleterre, aux pays Baltes et au sud de la Scandinavie. Il est absent des îles méditerranéennes.

Hibernation : Chenille.

Période de vol : Il y a 1 génération de mi-juin à septembre.

Comportement : Les adultes sont friands des corolles de ronces.

Plante hôte : Chèvrefeuilles (Lonicera) et parfois Symphorine (Symphoricarpos albus).

Chenille : Elle peut atteindre 27mm de longueur. Le corps est vert, avec des scoli dorsaux brunâtres de différentes dimensions. Il y a sur ces derniers des épines à apex brun noir. Les flancs de l’abdomen ont une ligne longitudinale blanchâtre, située au contact des stigmates. Juste en dessous de celle-ci se trouve une large bande brun purpurin. La capsule céphalique est brune et épineuse.
Les œufs sont pondus isolément sur la face supérieure des feuilles de la plante hôte en juin-juillet. Ils éclosent au bout d’environ 1 semaine. Les chenilles dévorent les feuilles de l’apex vers le pétiole laissant intacte la nervure médiane sur laquelle elles se tiennent. Après la seconde mue, les chenilles entrent en hibernation dans un fragment de feuille enroulé et tapissé de soie. Elles recommencent à se nourrir au printemps et la nymphose a lieu en juin. Les chrysalides sont vertes et brunes et ressemblent à des feuilles recroquevillées. Le stade nymphal dure environ 15 jours.

Espèces semblables :
Le Sylvain azuré (Limenitis reducta) a une tache blanche dans le cellule de l’aile antérieure beaucoup plus marquée, il est noir à reflets bleus et ne possède qu’une série de taches sombres sous les ailes postérieures (ces taches sont aussi visibles au recto). La zone grise basale du dessous des ailes postérieures ne possède pas de stries noires. Le dessous des ailes est d’un brun rouge plus vif.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s