Semi-Apollon

Semi-apollon 2

Identification : Le Semi-Apollon (Parnassius mnemosyne) a les ailes antérieures blanches avec 2 taches costales noires. La marge externe est quasi translucide. Les nervures sont marquées de noir.

Semi-apollon

Habitat : Il fréquente les lisières et les clairières forestières, les pelouses buissonnantes et les versants des montagnes entre 1000 et 1700m, parfois jusqu’à 2200m.Dans le nord de son aire, on le trouve dans les prairies fraiches et les bords de rivières.

Répartition géographique : Il est largement répandu en Europe, particulièrement dans les régions orientales de la Grèce au centre de la Fennoscandie. Il est très sporadique à l’ouest et au nord. Il est considéré comme quasi menacé en Europe. Les colonies sont localisées mais parfois populeuses dans les habitats favorables.
En France, on le trouve dans les Pyrénées, les Alpes et le Massif Central.

Comportement : Durant l’accouplement, le mâle dépose une structure dure appelée « sphragis » sur l’abdomen de la femelle, qui l’empêche physiquement de s’accoupler à nouveau.

Période de vol : Il y a une génération entre fin mai et août selon les conditions climatiques.

Plantes hôtes : Plusieurs espèces de corydales comme la Corydale à bulbe plein (Corydalis solida), Corydalis bulbosa et la Corydale intermédiaire (Corydalis intermedia).

Chenille : Elle peut atteindre 42 mm de longueur. Le corps est noir velouté, avec une pilosité noire qui s’insère sur de petites verrues de la même couleur. Les flancs sont marqués, au-dessus des stigmates, d’une rangée longitudinale de taches rouge orangé.
Les œufs sont pondus isolément, en juin. Ils n’éclosent que l’année suivante, en avril. Les chenilles s’alimentent par temps ensoleillé. La nuit ou en l’absence de soleil, elles se cachent sous les pierres ou dans la litière. Leur comportement défensif est semblable à celui des autres Papilionidae. La fin du développement larvaire a lieu en mai. La nymphose se fait dans un léger cocon tissé parmi les feuilles mortes.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)

2017

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s