Panorpe méridionale (Panorpa meridionalis)

Identification : La Panorpe méridionale (Panorpa meridionalis) a l’arrière de la tête rougeâtre et ses ailes sont très tachetées et contrastées. Elle possède une tache basale assez grosse.
L’extrémité abdominale de la femelle est allongée en forme de pointe.

Taille : 18 à 20mm de long.

Habitat : Elle affectionne les biotopes humides, et se rencontre dans les haies et les buissons, jusqu’à 1950m d’altitude.

Répartition géographique : On la rencontre dans le sud-ouest de l’Europe. En France, on la trouve des Pyrénées-Orientales à l’Aude, jusqu’en Gironde.

Comportement : Elle est souvent observée en train de se nourrir sur les toiles d’araignées, profitant d’un cadavre frais.

Période d’observation : D’avril à octobre.

Larves : Elles vivent dans le sol.

Régime : Elle se nourrit d’insectes morts.

Espèces semblables :
L’identification des insectes de ce genre n’est pas toujours possible sur photo. Les individus caractéristiques peuvent être relativement aisés à identifier, mais ce n’est pas toujours le cas.
Panorpa alpina a très peu de taches sur les ailes. Sa nervure sous-costale rejoint la costale vers le milieu de l’aile et non au niveau du ptérostigma. On la rencontre plutôt dans les régions du nord et de l’est de la France.
Panorpa cognata, lorsqu’elle possède peu de taches sur les ailes, a l’apex de ces dernières enfumé. Elle possède aussi l’arrière de la tête rouge, mais la tache sur son thorax est trifide antérieurement.
Panorpa communis a des bandes noires plus étroites sur les ailes, y compris la tache marginale, la tache basale est très réduite voire absente, la bande transversale n’est pas bifurquée en arrière.
Panorpa etrusca est limitée à l’extrême sud-est de la France.
Panorpa germanica a des taches alaires plus petites, notamment celles de l’apex et elle possède 3 taches sur le bord interne des ailes (chez meridionalis c’est plutôt la continuité des bandes qui démarre côté externe). Elle possède assez souvent plusieurs petites taches basales.
Panorpa vulgaris lui ressemble beaucoup, mais l’arrière de sa tête est sombre.

Sources :
https://www.insecte.org/
https://quelestcetanimal-lagalerie.com/wp-content/uploads/2012/11/Tillier-P.-2008-Cle%CC%81-didentification-des-Panorpa-de-France.pdf
https://www.animateur-nature.com/index.html
https://www.researchgate.net/profile/Pierre_Tillier/publication/267575248_Cartographie_des_Mecopteres_de_France_Mecoptera_Panorpidae_Bittacidae_Boreidae/links/545376d10cf2bccc490abd07/Cartographie-des-Mecopteres-de-France-Mecoptera-Panorpidae-Bittacidae-Boreidae.pdf

2018

https://www.researchgate.net/profile/Pierre_Tillier/publication/267575248_Cartographie_des_Mecopteres_de_France_Mecoptera_Panorpidae_Bittacidae_Boreidae/links/545376d10cf2bccc490abd07/Cartographie-des-Mecopteres-de-France-Mecoptera-Panorpidae-Bittacidae-Boreidae.pdf